Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Wagner: la Pologne et la Lituanie pourraient fermer leur frontière avec la Biélorussie

La présence du groupe Wagner en Biélorussie inquiète la Pologne et la Lituanie. Des troupes du groupe paramilitaire sont stationnées dans ce pays depuis la rébellion avortée d'Evgueni Prigojine contre Moscou fin juin. En cas des provocations des mercenaires, Varsovie et Vilnius se réservent le droit de fermer totalement leur frontière avec leur voisin biélorusse. 

Ce qui inquiète les autorités polonaises et lituaniennes, ce sont de possibles incursions sur leur sol et les troubles que pourraient alors provoquer les mercenaires de Wagner.

Même si la circulation entre ces deux pays et la Biélorussie est déjà extrêmement limitée, du fait des sanctions imposées par l'Union européenne, l'inquiétude plane. Des soldats du groupe paramilitaire pourraient réussir à franchir la frontière en se faisant passer pour des demandeurs d'asile. Varsovie et Vilnius ont d'ailleurs alerté a plusieurs reprises leurs alliés de l'Otan sur ce sujet.

À lire aussiCe que les Lituaniens pensent de l'arrivée du patron de Wagner Evgueni Prigojine en Biélorussie

« Il pourrait s'agir de groupes de réfugiés, de migrants irrégulièrement transférés dans le but de provoquer une sorte de troubles » a estimé vendredi 28 juillet le vice-ministre de l'Intérieur lituanien, Arnoldas Abramavicius. « Ces considérations sont réelles, et la possibilité de fermer la frontière existe », a-t-il poursuivi.

Lors d'une rencontre avec Vladimir Poutine le week-end dernier, le président biélorusse Alexandre Loukachenko avait lui-même confirmé que des membres de Wagner voulaient passer la frontière. « Ils demandent à aller vers l'ouest, à Varsovie », en Pologne, avait-il lancé devant le président russe, avant de l'assurer qu'il les « gardait » dans son pays.

À lire aussiLa Pologne se tient prête alors que Wagner s'entraîne près de sa frontière en Biélorussie

Poursuivez votre lecture sur les mêmes thèmes :