Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Ukraine: à Lyssytchansk, la crainte de subir le même sort que Sievierodonetsk

Depuis plusieurs semaines, Moscou jette toutes ses forces pour prendre le contrôle total du Donbass, dans l'est de l'Ukraine. La grande ville de Sievierodonetsk est bombardée en continu par l'armée russe, tout comme celle de Lyssytchansk, juste derrière.

Avec nos envoyés spéciaux à Lyssytchansk, Sébastien Németh et Jad El Khoury

À la caserne, les pompiers ont sorti leur camion et les habitants viennent un à un, avec leurs bidons, se servir en eau. Depuis plusieurs jours, ils vivent dans une précarité totale.

Igor, 21 ans.

Nous n'avons ni gaz, ni eau, ni téléphone, ni électricité. Il n'y a rien. Certaines boutiques sont ouvertes. Donc, on s'approvisionne là. Pour l'électricité, les pompiers mettent en route leurs générateurs. Bien sûr nous avons peur. Mais nous gardons espoir que notre armée reprendra le dessus et mettra fin à la guerre.

Les bombes tombent sans arrêt sur la ville, détruisant au hasard les routes, les immeubles, les infrastructures. Vladimir Ivanovich installe deux bidons pleins d'eau sur son vélo.

À 64 ans, il n'a jamais vu ça.

J'étais mineur dans le temps, comme artificier. Donc des explosions, j'en ai entendues dans ma vie. Mais jamais comme ça. C'est effrayant. On entend les bombes arriver mais on ne sait jamais ce qui va être touché.

►Lire aussi : Dans le Donbass, la colère des soldats ukrainiens du front

« Tout ce qu'on peut faire, on le fait »

Même si la guerre ralentit leurs efforts, les 50 soldats du feu de la caserne essaient tant bien que mal d'aider les habitants à survivre.

Alexander Chukov, chef adjoint.

Le travail est très difficile, avec les bombardements. Et toute l'énergie est coupée. Mais on essaie d'aider de toutes les manières possibles. Humanitaire, évacuations... Tout ce qu'on peut faire, on le fait.

Lyssytchansk, déjà constamment bombardée, pourrait bientôt subir le même sort que Sievierodonetsk, rendant la précarité des habitants encore plus forte.

© RFI