Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Tunisie: dans le désert, les migrants subsahariens refoulés errent dans des conditions terribles

Cinq corps sans vie de migrants subsahariens ont été trouvés par les garde-frontières libyens. Les autorités tunisiennes avaient expulsé des centaines de migrants vers une zone désertique à la frontière libyenne début juillet. Selon l'ONG Human Rights Watch, quelque 1 200 personnes ont été renvoyées vers la frontière avec la Libye et avec l'Algérie. Depuis, le Croissant rouge tunisien a secouru quelque dizaines d’entre eux. D'autres n’ont pas eu cette chance et sont toujours bloqués dans la zone désertique de Ras Jdeir.

Cela fait trois semaines qu'ils sont abandonnés dans ce désert extrêmement inhospitalier par les autorités tunisiennes. L'Agence France Presse a recueilli leurs témoignages. Ils sont environ 140 migrants subsahariens et ils ont dressé un camp de fortune, à 30 mètres du poste frontière de Ras Jdeir, du côté libyen.

Ces migrants sont sans eau potable ni nourriture, hormis le peu d'aide qui arrive au compte-goutte par l'intermédiaire du Croissant rouge libyen. Ils tentent de supporter la chaleur du jour et le froid de la nuit.

À lire aussiTunisie: «Des forces de sécurité maltraitent des migrants» subsahariens, accuse l’ONG Human Rights Watch

Les garde-frontières libyens indiquent qu'il y a deux autres groupes de migrants, d'une centaine de personnes chacun, composés notamment de femmes et d'enfants. Ils n'ont plus ni téléphone ni argent et semblent coincés. « Les Libyens ne nous permettent pas d'entrer sur leur territoire, et les Tunisiens nous empêchent de revenir », déplore un témoin appelant au secours.

Au cours des dix derniers jours, les garde-frontières libyens ont mis à l'abri quelques dizaines d'entre eux qui étaient en train d'errer dans le désert d'Al Assah. Mercredi 26 juillet, l'ONG Médecins du Monde a appelé les autorités tunisiennes à faciliter l’accès des organisations de la société civile dans cette zone, sans succès pour le moment.

Poursuivez votre lecture sur les mêmes thèmes :