Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Tribune Citoyenne Crise Sénégalaise, le Pari gagné de Embalo’ Cissoko

Dans une Tribune récente de décryptage d’une Interview accordée à RFI, il nous était revenu clairement que le Président Umaru Cissoko Embalo, avait une confiance absolue dans la solidité de l’édifice   démocratique au Sénégal .

En sa qualité de Président en Exercice de la CEDEAO, malgré l’émotion de la dérouteélectorale de son Groupe politique aux Election législatives, et la violence des Evènements survenus à Dakar après le Procès de Sonko , les Opinions publiques africaines notamment de la CEDEAO étaient dans l’attente de l’attitude ou de la posture du Président Embalo Cissoko ?

Il avait très clairement affirmé qu’il n’y avait pas d’inquiétude à se faire quand à une possible déstabilisation des Institutionsde la République, à cause de l’attachement viscéral de l’Armée sénégalaises aux valeurs Républicaines. Ce n’est pas une Armée de putschs. Elle a toujours refusé de d’interférer avec les questions de politique politicienne.

certaines Opinions publiques  espéraient l’envoi sans attendre d’une Mission d’évaluation et d’intermédiation, posture que nous partagions, le PrésidentEmbalo ‘ a joué la Carte de la patiente et de de la vigilance.

Après avoir déploré et condamné la violence des Evènements survenus, il a choisi de maintenir une posture de vigilance, sachant que la qualité des Hommes politiques en présénescence au Sénégal, était un gage d’espoir d’une sortie de crise.

En réalité la proximité sociopolitique du Président EmbaloCissoko avec le Sénégal lui donne un avantage de compréhension de la sociologie politique du pays, et donc de projection des comportements possibles des Acteurs politiques.

Avec le recul et l’annonce surprise du Président Macky Sall de ne pas se présenteraux Elections de 2024, malgré l’appel de son groupe politique, on découvre le sens élevé de l’Intuition politique du Président Embalo’ .

Son Pari sur la capacité du Peuple Sénégalais , des Hommes politiques  , et  du Président Macky Sall, un grand-Frère qu’il dit connaitre bien , son Pari de les voir trouver les voies de l’apaisement par eux-mêmes , sans ingérences extérieurs  , a été gagné .

A quelques encablures de la fin de son Mandat à la tête de la CEDEAO, et certainement jusqu’au bout le PrésidentUmaru Cissoko Embalo restera sur l’enclume pour maintenir l’Institution régionale en marche, et au cœur de l’Actualité politique de la sous-région.

Peut-être qu’un Bilan sera fait de son passage à la tête de l’Institution communautaire, mais d’ores et déjà nous pouvons faire quelques constats.

1. L’héritage politique à sa prise de fonction n’était pas des plus réjouissants : en plus des effets latents de la crise post covid, trois pays Membres sont affectés par une crisesécuritaire du fait du Terrorisme. Aussi des pays connaissent des crises de gouvernance politique suite à des coups d’Etat en cascade. L’affaire dite des Soldats ivoiriens retenus au Mali,et les effets de la guerre entre la Russie et l’Ukraine sont des difficultés  posées à la Présidence de la CEDEAO.

2. Une Diplomation décomplexée certainement nourrie par l’héritagepanafricaniste du pays , qui a  permis de donner à la CEDEAO une visibilitéet une Audience internationales jamais égalées ; et par ricochet de conférer à la Guinée-Bissau une Image de pays résolument engagé à se développerdans la Paix, et le respect des valeurs démocratiques .


Avec l’apaisement en
cours, et au regard de sa bonne connaisse de l’écosystème politique sénégalais ( le Président Embaloconnait également Mr Sonko ) ,  nous sommes convaincus que le Préludent Ebalo’ ne ménagera aucun effort pour consolider les acquis de la nouvelle situation d’apaisement .

Il faut pouvoir amener les Frères sénégalais malgré tout à se surpasser davantage pour partager la cola de la Pays.

Le Sénégal gagnera, l’Afrique gagnera.

Par Elhadj MAIGA  Alzouma

                                  Africain Engagé