Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Présidentielle au Nigeria: l’obligation de rassembler pour Bola Tinubu, candidat du parti au pouvoir

Le Congrès des progressistes (APC) au pouvoir, a désigné Bola Ahmed Tinubu comme son candidat pour la présidentielle de 2023. Cet ancien gouverneur de Lagos a remporté une très large victoire en réunissant 1 271 voix selon le décompte des bulletins de quelques 2 300 délégués du parti. Bola Tinubu a désormais la lourde tâche de réunir son parti et de rassembler au-delà des divisions ethniques et religieuses qui fracturent le pays.

Avec notre correspondante à Lagos, Liza Fabbian

Dès le mois de janvier 2022, des portraits géants de Bola Tinubu ont envahi le centre-ville de Lagos, où il fut gouverneur, de 1999 à 2007, comme pour proclamer sa victoire à venir, lors de la primaire de l'APC. Début juin, Bola Tinubu a même affirmé que c'était son « tour » d'accéder au pouvoir.

Pendant toute la campagne, il n'a pas non plus hésité à revendiquer son statut de « faiseur de roi », rappelant son rôle dans la carrière politique du vice-président Yemi Osinbajo et allant jusqu'à se vanter publiquement d'avoir fait élire Muhammadu Buhari en 2015 puis en 2019.

Un tour de force qui a assis sa réputation de brillant stratège et de fin connaisseur de la vie politique nigériane. « Il a pour lui le réseau et l'argent », estime l'analyste Dami Adebayor. Bola Tinubu possède effectivement une immense fortune, avec des parts dans de nombreuses entreprises, des médias à l'aviation, en passant par les hôtels et l'immobilier.

Personnage controversé, accusé de corruption mais toujours innocenté, Bola Tinubu est considéré comme un visionnaire par ses partisans. Le chef du département d'histoire de l'université d'Ibadan, Olutayo Adesina, assure même que « pour manipuler la société comme il le fait, il faut d'abord, il faut d'abord comprendre parfaitement les rouages de la société. »

Maintenir l’influence dans le Nord

D’ailleurs, Bola Tinubu s'est voulu rassembleur après avoir remporté la primaire de l'APC. « Ceux qui ne m'ont pas soutenu, vous n'avez rien à craindre, nous devons maintenant nous unir pour défaire le Parti démocratique populaire (PDP) », a-t-il lancé en recevant le drapeau de la victoire des mains du président Muhammadu Buhari.

Dans les mois qui viennent, Bola Tinubu devra notamment s'assurer de maintenir l'influence de l'APC dans le nord du Nigeria, qui représente un très important réservoir de votes. Musulman, originaire du sud-ouest du pays, Bola Tinubu devrait en principe choisir un colistier chrétien venu du nord.

Mais il y a peu de politicien expérimenté à remplir ces critères et le candidat de l'APC pourrait finalement se résoudre à faire alliance avec un autre musulman pour ne pas laisser le champ libre à Atiku Abubakar. Le porte-drapeau du Parti démocratique populaire est un musulman du Nord, et ne devrait pas avoir de difficulté à trouver un colistier chrétien venu du Sud.

Au-delà de ces manœuvres électorales, Bola Tinubu, 70 ans, devra veiller à garder un lien avec la jeunesse, dans un pays où 60% de la population a moins de 25 ans. L'insécurité sera également un thème fort de la campagne présidentielle, comme la cruellement rappelé le massacre de 22 personnes dans une église catholique, à l'aube de la primaire de l'APC.