Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Le FMI va verser 7,5 milliards de dollars de manière anticipée à l'Argentine

Le Fonds monétaire international (FMI) annonce avoir trouvé un nouvel accord avec l'Argentine. Surendetté et confronté à une pénurie de devises étrangères, le pays recevra un versement de 7,5 milliards de dollars de l'organisme financiers au mois d'aout. De quoi donner un peu d'air à une économie asphyxiée.

Ce versement de 7,5 milliards de dollars doit permettre de renflouer les caisses de la Banque centrale argentine, qui sont actuellement à un niveau critique. 

Le manque de devises étrangères n'est pas nouveau en Argentine, mais il a été aggravé cette année par une sécheresse historique qui a privé Buenos Aires de plus de 20 milliards de dollars de revenus en exportations de céréales. Compte tenu de cette situation exceptionnelle, et pour que le pays puisse honorer ses engagements internationaux, le Fonds monétaire international a accepté de verser dès maintenant au gouvernement argentin les fonds qu'il devait lui transférer d'ici à la fin de l'année 2023.

Ce nouveau déboursement porte désormais à 36,3 milliards de dollars le montant total des fonds d'ores et déjà alloués à l'Argentine depuis le début du programme d'aide, en mars 2022. Cet accord de 2022 est le 13ᵉ accord entre l'institution et le pays sud-américain depuis 1983. Au total, ce programme de 30 mois doit apporter une aide totale de 44 milliards de dollars [soit environ 32 milliards de DTS, ou droits de tirages spéciaux, l'unité de compte du FMI basée sur un panier de devises] à Buenos Aires, de loin le plus important programme d'aide actuellement mis en place par le FMI.

Une bouffée d'air à quelques mois de la présidentielle

Ce versement anticipé doit permettre de rassurer les investisseurs et les marchés, qui ont connu un nouvel accès de fièvre ces dernières semaines. En moins de 15 jours, le peso argentin a perdu 10% de sa valeur sur le marché parallèle. 

À trois mois du premier tour de l'élection présidentielle, le gouvernement argentin espère que cet accord avec le FMI permettra de stabiliser une situation économique traditionnellement très volatile en période pré-électorale.

Le FMI anticipe une croissance de tout juste 0,2% pour 2023, avec une inflation qui devrait reculer quelque peu d'ici la fin de l'année, à 88%. L'inflation a cependant atteint 115,6% en rythme annuel au mois de juin, selon les données de l'Institut national des Statistiques (Indec).

À lire aussiLe FMI approuve les modalités du prêt de trois milliards de dollars accordé au Pakistan

(Et avec AFP)

Poursuivez votre lecture sur les mêmes thèmes :