Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

L'électricité augmente à nouveau ce 1er août en France et pèsera sur les ménages

En France, les prix de l’électricité encadrés par l’État (le tarif réglementé) vont augmenter de 10% ce mardi. Une hausse qui intervient après une autre, +15% en février déjà. L’inflation ralentit dans le pays, alors le gouvernement met progressivement fin au « bouclier tarifaire » sur l’énergie, qui avait été mis en place pour faire face à l’augmentation brutale des prix liée à la guerre en Ukraine. 

Cette nouvelle hausse annoncée des factures inquiète les plus modestes, toujours confrontés à une inflation élevée dans l’alimentaire. Viande, poisson, légumes mais aussi vêtements. On trouve de tout ou presque au marché de Saint-Denis, au nord de Paris. Ici, plus d’un tiers des habitants vit sous le seuil de pauvreté. Et la hausse annoncée des prix de l’électricité n’est pas passée inaperçue : « J’ai appris ça hier. J’étais choquée, je me suis dit : et nous, qu’est-ce qu’on fait alors ? » 

Éliane a 48 ans et vit seule avec ses deux enfants. Elle est au chômage et n’arrive plus à payer sa facture : « J’ai une dette de 400 euros », confie-t-elle. Elle a reçu une aide de la mairie. Mais l’entreprise d’électricité refuse pour l’instant de la laisser payer sa dette en plusieurs fois. 

Sur le marché, elle n’est pas la seule à compter chaque centime. Car les salaires n’augmentent pas aussi vite que les prix. Et l’électricité avait déjà augmenté cette année, rappelle Nasser, la soixantaine, qui a vu le résultat sur sa facture : « Oui, elle a augmenté de 15% il n'y a pas longtemps, et là elle va augmenter de 10%, ça commence à faire cher. »

La cuisine deux fois par semaine

Cette nouvelle augmentation marque une première étape vers la sortie progressive du bouclier tarifaire voulue par le gouvernement pour alléger la charge sur les finances publiques. La facture annuelle d'un consommateur moyen chauffé à l'électricité passera de 1640 à 1800 euros par an, selon les calculs du gouvernement. Qui rappelle toutefois que l'État continuera de prendre en charge plus d'un tiers de la facture des ménages (37% contre 43% actuellement), garantissant aux Français un tarif parmi les plus bas en Europe.

Alors certains comme Massiri préparent plusieurs repas d’un coup pour moins consommer : « Ma cuisinière est électrique. Je fais la cuisine deux fois par semaine, vite fait. »

L’an dernier les coupures ou les réductions de puissance électrique pour factures impayées ont augmenté de 10% par rapport à 2021.

Cette hausse concerne les ménages, les petits commerces et les artisans raccordés à un compteur d'une puissance jusqu'à 36 kilovoltampères.

Les boulangeries ne sont pas visées mais leurs factures ne cessent de grimper. Sébastien Copin avait ouvert sa boulangerie dans le 12ème arrondissement de Paris en septembre 2022. Depuis le montant de ses factures d'électricité a été multiplié par 9. Il témoigne.