Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Kenya: l'opposant Raila Odinga exige un médiateur pour parler avec le président Ruto

Le Kenya est toujours dans l’impasse. Depuis des mois, des manifestations meurtrières secouent régulièrement le pays. Mardi 25 juillet, le chef de l’État, William Ruto, a proposé un « tête-à-tête » à son principal opposant. Mais Raila Odinga a rejeté l’offre mercredi. Il exige la présence d’un « médiateur » pour pouvoir dialoguer.

Avec notre correspondante à Nairobi, Florence Morice

« Je ne peux pas faire confiance » à William Ruto, a encore répété mercredi 26 juillet l’opposant Raila Odinga. « Et c’est pourquoi j’insiste : il doit y avoir un médiateur entre nous », a-t-il confié à l’AFP.

La tonalité du message diffusé mardi soir sur Twitter par le président Ruto avait pourtant ravivé l’espoir d’un dialogue entre les deux rivaux de la politique kényane. Le chef de l’État affirmait être « disponible », « n’importe quand » pour « rencontrer » son « ami » Raila Odinga. En vain, pour le moment.

En avril dernier, les deux camps avaient entamé un dialogue bi-partisan, mais celui-ci n’a rien donné. Et depuis, les deux hommes se renvoient publiquement la responsabilité de l’échec de toute tentative de trêve ou de pourparlers.

À lire aussiKenya: après les manifestations, les agissements de la police vivement critiqués

Mardi, Raila Odinga a encore accusé William Ruto d’avoir refusé l’offre de médiation de la présidente tanzanienne, Samia Suluhu. Selon l’opposant, elle aurait passé deux nuits à Nairobi début juillet sans être reçue par son homologue kényan. « Elle devait être en vacances » et non pas en « visite d’État », répond la présidence kenyane sans en dire davantage.

Quoiqu’il en soit, un tête-à-tête entre la numéro un tanzanienne et William Ruto a bien eu lieu mercredi à Dar Es Salam, où le président kenyan était en déplacement à l’occasion d'un sommet de chefs d’État.

Poursuivez votre lecture sur les mêmes thèmes :