Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Joe Biden annonce des mesures pour lutter contre les dangers des vagues de chaleur

La vague de chaleur continue de s’étendre aux États-Unis. Une grande partie du territoire est désormais affectée : 150 millions d’habitants, soit près de 45% de la population. Les États du sud du pays, comme l’Arizona et le Texas, sont les plus touchés. Jeudi 27 juillet, Joe Biden a annoncé des mesures pour lutter contre les dangers de ces vagues de chaleur.

Pour le président américain, cette vague de chaleur est la preuve que le monde est entré « dans une phase d’ébullition » et qu’il ne s’agit plus seulement de réchauffement, rapporte Loubna Anaki, notre correspondante à New York.

Joe Biden a insisté jeudi sur le fait que la chaleur est la première cause de mortalité liée au climat aux États-Unis, avec pas moins de 600 morts enregistrées chaque année, plus que les inondations et les ouragans. Le président américain a donné des exemples frappants, comme celui d'une femme grièvement brûlée après être tombée de son fauteuil roulant sur le sol brûlant en Arizona, dans le sud-ouest des États-Unis.

À lire aussiAux États-Unis, dans la vallée de la Mort, des touristes attirés par les pics de chaleurs

NEW: 85 people in Arizona suffered severe burns from contact with pavements heated up to 180F (82C). 7 of them died. In total, 257 people had underlying cause of death listed as "exposure to excessive natural heat".

This is not a forecast for 50 years time, it’s happening today. pic.twitter.com/A3lmWXyj2o

— John Burn-Murdoch (@jburnmurdoch) July 21, 2023

Protéger mieux les travailleurs

Le président a donc annoncé une série de mesures visant à améliorer le système de prévisions météo, renforcer les capacités de stockage d’eau potable. Mais surtout, il a annoncé des mesures visant à protéger les travailleurs les plus exposés à ces chaleurs extrêmes, ceux qui travaillent sur des chantiers ou des champs agricoles par exemple.

Une annonce importante au moment où certains États limitent les droits de ces travailleurs. Le Texas, notamment, a récemment adopté une loi interdisant la nécessité pour les travailleurs d’avoir des pauses pour boire de l’eau et se rafraîchir. Une loi très critiquée alors que le Texas enregistre depuis plus de 20 jours des températures records.

À lire aussiVague de chaleur extrême aux États-Unis: les ouvriers sans-papiers en première ligne

Le président américain s'est aussi fendu d'une série de conseils pratiques, par exemple en recommandant aux Américains de ne pas se déplacer sans une bouteille d'eau et en leur conseillant de se rendre dans des lieux dotés de climatisation quand ils n'en ont pas chez eux.

Poursuivez votre lecture sur les mêmes thèmes :