Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

États-Unis: Donald Trump plaide non coupable et contre-attaque

L'ancien président américain Donald Trump, favori des républicains pour reconquérir la Maison Blanche, a plaidé non coupable, ce jeudi 3 août, devant un tribunal fédéral, face à des accusations inédites liées aux résultats de l'élection de 2020.

La scène a eu lieu dans un tribunal fédéral près du Capitole, le siège du Congrès, pris d'assaut par des centaines de partisans pour empêcher la certification de la victoire de Joe Biden, le 6 janvier 2021.

Lors d'une comparution pénale historique devant un tribunal fédéral de Washington, Donald Trump a répondu, debout, « non coupable », à la lecture par la juge Moxila Upadhyaya des chefs d'accusation et des peines de prison qu'il encourt.

L'acte d'accusation de 45 pages a été publié mardi. Il parle d'un « projet criminel », et reproche aussi à Donald Trump d'avoir sapé les fondements de la démocratie dans son pays, en tentant d'altérer le processus de comptabilisation des suffrages de plus de 150 millions d'Américains.

À la sortie de l'audience, Donald Trump a parlé d'un « jour très triste » pour les États-Unis. Il se dit persécuté, en tant qu'opposant politique, par l'administration de son successeur démocrate Joe Biden.

Prochaine audience fixée ce jour au 28 août, pour déterminer la date du procès de l'ancien président. Ce rendez-vous se tiendra sous l'autorité de la juge fédérale Tanya Chutkan, qui présidera les débats au procès.

La défense souhaiterait obtenir du temps, en vue d'étudier en profondeur les documents contenus dans le dossier. Les conseils de M. Trump dénoncent la demande de procès rapide formulée mardi par le procureur spécial Jack Smith, qui a supervisé l'enquête.

Contrairement à la procédure en cours, les deux autres poursuites pénales engagées contre lui cette année, liées au possible achat du silence d'une actrice de films X et à sa désinvolture présumée dans le traitement de documents classifiés, ne portent pas sur sa période passée à la Maison Blanche.

Avec agences

Poursuivez votre lecture sur les mêmes thèmes :