Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

[EN DIRECT] Guerre en Ukraine: plusieurs explosions entendues à Kiev

Au 102e jour de l'invasion russe en Ukraine, dimanche 5 juin, suivez en direct les dernières informations sur le conflit. 

► Moscou a bloqué le site internet de RFI, qui diffuse des informations dans une quinzaine de langues dont le russe. Une adresse URL alternative permet d'accéder au site en français et en russe. RFI en russe est aussi disponible sur Telegram : https://t.me/RFI_Ru via un VPN et en Russie en français par satellite sur Hotbird.

► Le site de la rédaction russe de RFI diffuse la radio publique ukrainienne (en langue ukrainienne) depuis la page d'accueil.

Les points essentiels :

Plusieurs explosions ont secoué Kiev tôt dimanche, a rapporté le maire de la capitale où la situation était plutôt calme ces dernières semaines.

► À l'Est, les combats continuent autour de Sievierodonetsk et à l'intérieur de la ville mais la situation est floue. Samedi, les forces ukrainiennes affirmaient avoir fait reculer les troupes russes, tandis que les Russes indiquaient que des soldats ukrainiens se retiraient de la ville.

► Le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba a fustigé samedi les appels du président français Emmanuel Macron à ne pas « humilier » la Russie, jugeant que cette position ne pouvait « qu'humilier la France ». 

Les horaires sont donnés en temps universel (TU), cliquez ici pour rafraîchir

06h53 : Quelle est la situation à Sievierodonetsk ?

Dans la ville de Sievierodonetsk, dans la région de Donbass, dans l'est de l'Ukraine, le 2 juin 2022.
Dans la ville de Sievierodonetsk, dans la région de Donbass, dans l'est de l'Ukraine, le 2 juin 2022. AFP - ARIS MESSINIS

« La situation à Sievierodonetsk, où les combats de rue continuent, reste extrêmement difficile », a affirmé le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans sa vidéo diffusée dans la nuit de samedi à dimanche, déplorant des « raids aériens, tirs d'artilleries et de missiles constants ». La ville reste au cœur de l'offensive russe dans le bassin minier du Donbass, région orientale sous le contrôle partiel de séparatistes prorusses depuis 2014 et que Moscou espère conquérir en intégralité.

L'état des forces y reste flou. Selon la Russie samedi, des soldats ukrainiens se retiraient de la ville. « Des unités de l'armée ukrainienne, ayant subi des pertes critiques au cours des combats pour Severodonetsk [jusqu'à 90% dans plusieurs unités], se replient vers Lyssytchansk », une localité voisine, a assuré le ministère russe de la Défense.

Mais Kiev assure combattre pour reconquérir la ville. Les troupes russes « ont réussi à entrer dans la ville et à s'emparer d'une bonne partie de celle-ci, en la divisant en deux. Mais nos militaires sont parvenus à se redéployer, à construire une ligne de défense. Actuellement, on fait tout le nécessaire pour rétablir le contrôle total » de Sievierodonetsk, a déclaré Olexandre Striouk, maire de la ville, évoquant des « combats de rue ».

« Tout le territoire encore libre est sous le feu à cette heure, affirmait ce dimanche matin sur Telegram le gouverneur de la région. Sievierodonetsk, Lyssytchansk, Ustynivka, Vrubivka, Toshkivba subissent l'artillerie ennemie. » Serhyi Gaïdaï fait état d'une femme tuée et de deux blessés à Lyssytchansk et de combats autour de l'usine chimique à Sievierodonetsk.

De son côté, Moscou assure avoir détruit deux centres de commandement ukrainiens et six dépôts de munitions dans les régions de Donetsk et de Louhansk.

Pour l'Institute for the study of war (ISW), la dynamique a changé et désormais les forces ukrainiennes « ralentissent avec succès (...) les assauts russes à Sievierodonetsk à travers des contre-attaques locales prudentes et efficaces ».

06h30 : Kiev secouée par plusieurs explosions 

Des « explosions » ont secoué Kiev dimanche matin, a affirmé son maire Vitali Klitschko dans un message sur Telegram. « Plusieurs explosions dans les quartiers de Darnytsky et Dniprovsky de la ville. Les services sont en train d'éteindre » le feu, a écrit l'édile de la capitale ukrainienne.

« L'agresseur continue de lancer des missiles et de mener des frappes aériennes sur les infrastructures militaires et civiles de notre pays, en particulier à Kiev », a écrit l'état-major de l'armée ukrainienne sur sa page Facebook.

Des alertes aux raids aériens ont résonné dans de nombreuses autres villes du pays dans la nuit de samedi à dimanche.

06h20 : Bonjour et bienvenue dans ce direct

Vous pouvez retrouver notre live d'hier en suivant ce lien.