Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Coup d’Etat au Niger/Déclaration du Général Tchiani Abdourahamane, président du CNSP

Le CNSP fustige la dégradation continue de la situation sécuritaire au Niger et invite la population et les partenaires à lui faire confiance

Au terme de trois jours de suspens dans l’évolution de la crise politique en cours au Niger suite à la prise du pouvoir par le Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP), les consultationsentre les principaux chefs des différents corps du commandant militaire ont livré leur secret, ce vendredi, peu avant midi. C’est finalement le Général de Brigade Tchiani Abdourahamane, ancien commandant de la Garde présidentielle, qui est apparu sur les écrans de la télévision nationale pour livrer une déclaration, sous le titre   du président du CNSP.

Dans cette déclaration, le Général Tchiani a d’abord justifié la prise du pouvoir par le CNS en invoquant tout un certain nombre de griefs contre la gouvernance du président déchu Mohamed Bazoum. C’est ainsi qu’il a tenu à préciser que ‘’l’action du CNSP est motivée par la seule volonté de préserver notre chère patrie face, d’une part à la dégradation continue de la situation sécuritaire dans notre pays, et cela sans que les autorités déchues ne nous laissent entrevoir une véritable solution de sortie de crise, d’autre part la mauvaise gouvernance économique et sociale’’.

A propos de la question sécuritaire, le président du CNSP a d’emblée souligné ‘’qu’il y a un discours politicien sur la situation sécuritaire relayé par un certain milieu politique au niveau national et international et qui voudrait que tout se passe bien et sous contrôle’’.

Cependant, a-t-il relevé, il y a la dure réalité de l’insécurité au Niger, telle qu’elle est vécue par nos forces de défense et nos laborieuses populations, avec son lot de morts, d’humiliation et de frustration’’.

Il y a rappelé les tragédies ‘’des attaques meurtrières et traumatisantes de Bosso, Inatès, Chinagoder, Anzourou, Bakorat et d’autres encore qui nous rappellent dans notre chair et dans notre âme cette réalité au quotidien’’.

Constatant que l’approche privilégiée par les autorités déchues n’a pas permis de sécuriser le pays et que les résultats ne sont pas à la hauteur des Nigériens, ce en dépit des lourds sacrifices consentis, il a indiqué les FDS réunies au sein du CNSP ne sauraient continuer avec les mêmes approches au ‘’risque d’assister à la disparition progressive et inéluctable du pays’’.  

Entre autres faits et actes d’incohérence et d’inefficacité dans la gestion politique des questions sécuritaires dans notre pays reprochés aux anciennes autorités, le Général Tchiani a invité les Nigériens à s’interroger sur ‘’le sens et la portée d’une politique sécuritaire qui consiste à procéder à la libération extrajudiciaire de plusieurs chefs terroristes sans garantie aucune dans le contexte qui est le nôtre ; sur le sens et la portée du recrutement et du détournement à des fins politiciennes de plusieurs centaines d’éléments FDS en dehors du cadre militaire traditionnel et en les plaçant directement sous la seule autorité des politiques ; sur le sens et la portée de la décision d’un commandant en chef qui ordonne la libération de bandits lourdement armés pris sur un théâtre d’opération militaire au seul motif qu’ils seraient ses alliés ; le sens et la portée des propos d’un commandant en chef des armées qui déclare devant le monde entier que ses soldats qui se battent au prix de leur vie sont moins forts et moins aguerris que les terroristes ; le sens et la portée d’une approche sécuritaire de lutte contre le terrorisme qui exclut toute véritable collaboration avec le Burkina Faso et le Mali, alors même que nous partageons avec ces deux pays voisins la zone du LiptakoGourma dans laquelle se concentre aujourd’hui l’essentiel des activités des groupes terroristes que nous combattons’’.

Appréciant ces éléments, le président du CNSP a estimé que ‘’de toute évidence, les autorités déchues se sont engagées dans une approche qui consiste à mettre en place une sorte de milice pour leurs propres intérêts, toutes choses qu’aucun patriote sincère ne saurait accepter’’.

Sur le plan économique et social, le Général Tchiani a fait constater que ‘’l’amélioration des finances publiques et du tissu économique de notre pays, la situation de l’école nigérienne et de la santé de nos populations, la lutte contre le détournement des deniers publics, la lutte contre l’impunité, la corruption sous toutes ses formes, le népotisme, et les difficultés auxquelles font face les nigériens au quotidien sont autant de défis face auxquels le gouvernement déchu a montré ses limites’’.

Aussi, le CNSP invite-il la population à la sérénité, au calme et à la vigilance et à un sursaut patriotique pour qu’ensemble, à l’unisson, nous puissions relever les défis sécuritaire et socio-économique.

A l’endroit de la communauté internationale, le CNSP réaffirme ‘’sa volonté de respecter tous les engagements internationaux souscrits par la République du Niger ainsi que les droits de l’homme’’. Aux partenaires techniques et financiers amis du Niger, le CNSP leur demande de faire confiance aux Forces de Défense et de Sécurité garante de l’unité nationale, et de continuer à apporter leur soutien au Niger.  

Contribution Web (Tamtam.info News)