Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Côte d'Ivoire: arrestation d'un présumé gros trafiquant italien dans une affaire de cocaïne

Nouvelle arrestation dans l’affaire du trafic de cocaïne en Côte d’Ivoire. Un homme italien, Bartolo Bruzzaniti, soupçonné d’avoir été l’un des principales chefs d’orchestre d’un vaste trafic de cocaïne dans le pays, a récemment été arrêté au Liban.

Avec notre correspondant à Abidjan, François Hume-Ferkatadji

L’affaire avait fait grand bruit en avril 2022. Plus de deux tonnes de cocaïne avaient été saisies dans la capitale économique et à San Pedro, ce qui avait conduit à coup de filet dans les milieux d’affaires abidjanais. Une dizaine d’arrestations avaient eu lieu en tout.

À l’époque, Bartolo Bruzzaniti, co-propriétaire de plusieurs pizzerias à Abidjan, parvenait à quitter la Côte d’Ivoire avant d’être appréhendé par la police. Accusé d’être à la tête de la « branche africaine » de la mafia calabraise, les autorités ivoiriennes réclamaient depuis lors son arrestation et son extradition. Il y a quelques semaines, cet Italien a finalement été arrêté au Liban, dans la ville de Jounieh, par la police italienne et des membres des forces de sécurité libanaises. Il sera probablement jugé en Italie.

Le nom de Bartolo Bruzzanti, présumé innocent, figure également dans le dossier dit « Spaghetti Connexion », une autre affaire de trafic de cocaïne, impliquant là aussi des gérants de pizzerias et la mafia italienne.

Depuis l'affaire la plus récente, aux ramifications internationales complexes, la Côte d’Ivoire est identifiée comme une plaque tournante du trafic de cocaïne, en provenance d’Amérique du Sud et à destination de l’Europe. Interpol et plus particulièrement la DEA, le service américain de lutte contre le trafic de drogue, sont toujours en train de mener l’enquête, aux côtés des services de police ivoiriens.

Les suspects arrêtés en 2022 ont passé près d’un an et demi en détention provisoire. Mais le procès de cette affaire hors norme se fait attendre.

À lire aussiAfrique de l'Ouest: plus aucun pays côtier n'est épargné par le trafic de cocaïne

Poursuivez votre lecture sur les mêmes thèmes :