Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

À la Une: En Bosnie-Herzégovine, la Republika Srpska est-elle vraiment sur la voie de la sécession?

Revue de presse des Balkans

Une revue de presse présentée en partenariat avec Le Courrier des Balkans.

La Republika Srpska ne reconnaît plus depuis la fin juin des décisions de la Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine. Le pays est-il au bord de l’implosion ? Milorad Dodik a-t-il franchi une ligne rouge ? Est-il vraiment décidé à s’engager dans la voie de la sécession ? L’Otan doit-elle déployer des forces dans le territoire de Brčko ? Analyses croisées.

La stratégie européenne de « gestion des migrations » veut multiplier les retours volontaires ou forcés vers les pays d’origine depuis les Balkans, qui représentent toujours la principale voie d’accès à l’Union pour les exilés. La Bosnie-Herzégovine, toujours protectorat international de facto, expérimente depuis 2022 un projet pilote, avec de premières expulsions vers le Pakistan, le Bangladesh et le Maroc. Elle est sommée d’exécuter des politiques décidées ailleurs, par l’UE et de bien opaques organisations sous-traitantes comme l’ICMPD.

La Grèce suffoque sous des températures record et d’immenses incendies ravagent les alentours d’Athènes. Le Premier ministre Kyriákos Mitsotákis est rentré de Bruxelles, mais les moyens de lutte contre les feux manquent dramatiquement. Les canons à eau de la police ont même été mobilisés.

Alors que de très violents orages ont ravagé la Slovénie, la Croatie et la Serbie, il apparaît bien que tous les pays des Balkans sont particulièrement exposés aux conséquences du dérèglement climatique.

Cela n’empêche pas la poursuite de projets extractivistes très contestés. Ainsi, une mine géante d’or et de cuivre va-t-elle ouvrir dans le massif d’Ogražden, au sud-est de la Macédoine du Nord. Le gouvernement a décidé de fusionner les concessions accordées à la société canadienne Euromax Ressources, dans laquelle un homme d’affaires proches du BDI vient d’investir. Les citoyens se mobilisent.

Oleg Horjan a été retrouvé mort poignardé chez lui le 17 juillet. Chef du Parti communiste local et opposant au régime séparatiste de Transnistrie, c’était l’une des rares personnes à oser se battre pour les libertés fondamentales dans cette petite entité séparatiste pro-russe de Moldavie. Il avait passé quatre ans en prison pour avoir organisé un rassemblement à Tiraspol.

Poursuivez votre lecture sur les mêmes thèmes :