Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Renouvellement de la section syndicale des impôts: vers la reconduction du SG Ali Ousmane Daou:

Le processus de renouvellement des comités syndicaux en prélude aux assises devant aboutir à l’élection d’un nouveau bureau de la section syndicale des impôts est presque arrivé à terme. La tendance du renouvellement des comités est favorable au secrétaire général sortant, Ali Ousmane Daou.

Démarrés, il y a juste un mois, les bureaux des comités des centres des six communes du district de la Direction générale et des deux Centres des impôts des moyennes entreprises ont été mis en place sous la supervision du président de la commission de renouvellement, Moussa SISSOKO.
Le processus s’inscrit dans le cadre de la mise en place de la section syndicale des impôts. Les premières tendances qui apparaissent à l’issue de ces scrutins laissent entrevoir, sans doute, une victoire certaine en faveur du Secrétaire général sortant, Dr Ali Ousmane Daou.
Pour preuve, ce sont les candidats favorables à la continuité avec le secrétaire général sortant qui ont raflé la mise presque dans tous les centres exceptés la direction des impôts de Bamako et la direction des grandes entreprises qui attendent la mise en place de son équipe.
Selon plusieurs sources, le président de la commission de renouvellement doit procéder bientôt à la mise en place du bureau de la direction des grandes entreprises.
En attendant, ce raz de marée s’est aussi poursuivi à l’intérieur du pays.
Cette fervente en faveur Ali Ousmane Daou est la reconnaissance de son engagement pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents, témoignent des travailleurs militant pour sa reconduction.
«Avec les données à notre disposition, tout porte à croire que le secrétaire général sortant Dr Ali Ousmane Daou sera plébiscité lors de la mise en place du bureau de la section syndicale des impôts », nous a affirmé un proche du syndicaliste.
Selon lui, c’est le bilan de Daou qui milite à sa faveur car, soutient-il, il s’est toujours montré proche des agents en défendant l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.
Pour preuve, a attesté notre source, par le passé 23 responsables des impôts prenaient 44 % des avantages de l’ensemble des agents et le reste des 56% étaient répartis entre le reste des agents soit plus de 1000 personnes. Mais, il s’est battu pour mettre un terme à cette pratique illégale, nous a confié le collaborateur du secrétaire général sortant.
Ce n’est pas tout, il a aussi ajouté que M. Daou a pu aussi obtenir eu gain de cause pour que les 418 millions des avantages des agents mystérieusement disparus un moment leurs soient restitués. Grâce à lui également, il y a le plan de carrière au niveau de la direction générale des impôts et bien d’autres initiatives qui participent à l’épanouissement des travailleurs.
A rappeler que le secrétaire général sortant, Dr Ali Ousmane Daou, a été porté la semaine dernière à la tête du comité syndical de la Direction générale des impôts et la mise en place du bureau de la section des impôts est prévue d’ici 31 décembre.

PAR SIKOU BAH