Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Association pour la gestion des travaux d’infrastructures et d’équipements ruraux : Un symbole de la volonté politique de lutter contre la pauvreté

Faire exécuter par des entreprises et bureaux d’études, sur appel d’offres, des travaux publics ou d’utilité publique ; fournir des biens et services pour le compte de l’Etat, des collectivités territoriales ou d’associations reconnues d’utilité publique… Telles sont, entre autres, les missions dévolues à l’Agence d’exécution des travaux d’infrastructures et d’équipements ruraux (AGETIER) du Mali. Cette agence est le «bras technique» de Association pour la gestion des travaux d’infrastructures et d’équipements ruraux (AGETIER).

C’est dans le cadre de sa politique de lutte contre la pauvreté que le gouvernement du Mali, avec le soutien de certains partenaires techniques et financiers, a décidé d’accorder une attention particulière aux moyens mis en œuvre dans la réalisation des travaux d’infrastructures et d’équipements ; d’instituer un partenariat actif entre les populations bénéficiaires, l’administration, les structures décentralisées, les associations, les Ong et le secteur privé tout en renforçant les capacités locales (privées et publiques) dans la programmation, la conception, l’exécution et la gestion de ces infrastructures.

C’est ainsi que, en conformité avec les politiques de désengagement de l’État et de décentralisation, une structure associative de type privé a été créée pour assurer la maîtrise d’ouvrage déléguée. Il s’agit de l’Association pour la gestion des travaux d’infrastructures et d’équipements ruraux (AGETIER) qui a vu le jour le 13 août 1999 dans le cadre de la mise en œuvre du Programme national d’infrastructures rurales (PNIR). Un Accord cadre signé le 27 avril 2001 entre l’association et le gouvernement du Mali lui reconnaît le caractère d’utilité publique.

L’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM) ; l’Association des :municipalités du Mali (AMM) ; la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM) ; la Compagnie malienne de développement des textiles (CMDT) ; le Secrétariat de concertation des organisations non gouvernementales maliennes (SECO-ONG), l’Office du Niger ; les Exploitants agricoles de l’Office du Niger; le Conseil de concertation et d’appui aux Ong au Mali (CCA-ONG) ; l’Office de la haute vallée du Niger (OHVN) et la Coordination des associations et Ong féminines du Mali (CAFO) sont les membres de l’Association. Le Directeur général de l’agence est membre de droit de l’association. Il exécute les recommandations de l’assemblée générale entre deux sessions.

Maire de la commune urbaine de Ségou et représentant de l’Association des municipalités du Mali (AMM), M. Nouhoum Diarra préside l’Agetier depuis le 8 juillet 2021. Il a été choisi à l’issue de l’assemblée générale extraordinaire de ladite association qui assure les missions de conseil d’administration de l’agence AGETIER, la structure d’exécution basée à Ségou. Cette agence a été mise en place en 2001 pour répondre, entre autres, au souci du gouvernement de vaincre les lenteurs et lourdeurs freinant la mobilisation des ressources disponibles pour les investissements, particulièrement en milieu rural. Elle assure la maîtrise d’ouvrage déléguée des projets de réalisation d’infrastructures bénéficiant du soutien de partenaires financiers et la mise en œuvre du programme du gouvernement en matière de projets ruraux.

Les seuils de Djenné et de Talo, le seuil-barrage de Kourouba, des aménagements hydro-agricoles dans les zones de Djenné, Bla, San… ; les sièges de l’INPS et de l’Office malien de l’Habitat (OMH) à l’ACI 2000, le bâtiment de la nouvelle direction générale de la douane à Samanko… sont à l’actif de l’Agetier qui est membre du réseau AFRICATIP (Association Africaine des Agences d’Exécution des Travaux d’intérêts Public) dont elle a assuré la présidence de 2011 à 2013.

Moussa Bolly

Le Matin