Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

A Tombouctou, plus de 10 mille enfants malnutris enregistrés au 1er trimestre 2023

La direction régionale de la santé de Tombouctou indique que plus de 10.800 cas de malnutrition aiguë modérée chez les enfants de six à 59 mois ont été enregistrés au premier trimestre de 2023. Une situation engendrée par la crise sécuritaire au centre et au nord du Mali.

À Bandiagara, une dizaine de cas de malnutrition sont actuellement pris en charge, selon Alpha Nouhoun Thiéro Directeur Technique du Centre de santé de Bandiagara.

« Actuellement avec l’afflux de déplacement de personnes venant des villages environnants, il y a une augmentation du taux de malnutrition dans notre zone », révèle M.Thiéro. « Pour la malnutrition sévère aiguë modérée, nous sommes à peu près à une cinquantaine de cas dans notre registre », nous confie-t-il. Les cas de « malnutrition avec complication » sont référés au CSRF de Bandiagara pour une meilleure prise en charge, comme en témoigne.

Une inquiétude pour les acteurs de la santé à Tombouctou

Alors qu’à Tombouctou, les cas de malnutris sévères ou modérés préoccupent les acteurs de la santé. Toutefois, Lassina Diarra, directeur par intérim à la direction régionale de la santé de Tombouctou précise que tous les cas de la région ont été référés dans des centres de prise en charge.

« On vient de commencer la semaine d’intensification des activités nutritionnelles, c’est pour déparasiter les enfants en même temps, leur faire la supplémentation en vitamine A pour éviter les différentes carences », explique Lassina Diarra. Il y a en plus ce qu’on appelle selon lui « les dispositions communautaires, à travers la mise en place des groupes de soutien, elles sont capables aujourd’hui de faire le dépistage des enfants et les référer au centre de santé pour la prise en charge ».

Rappelons que dans un communiqué conjoint, des Organismes des Nations unies ont alerté que sans assistance rapide des milliers d’enfants maliens risquent de souffrir de malnutrition aiguë d’ici la fin de l’année 2023.

Lire aussi : Malnutrition au Mali : des milliers de femmes enceintes et allaitantes touchées

« Les dispositions seront prises », rassure le PM

Au même moment, le Premier Ministre, Choguel Kokalla Maiga, reconnaît que des populations dans certaines parties du pays font face à des défis comme l’insécurité alimentaire. Lundi dernier au cours d’une audience accordée aux ressortissants de Tombouctou et de Taoudenit à Bamako, il a promis que des dispositions seront prises pour rétablir la sécurité dans le pays.

Choguel Kokala Maïga, au micro de nos confrères de l’ORTM

Studio Tamani