Monaco
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Vous voulez apprendre à réaliser un mur en pierres sèches? Ces ateliers sont faits pour vous

La Vallée du Careï-collines de Castillon comporte des anciens espaces de culture en terrasses bâtis avec des murs en pierres sèches dispersés à flanc de montagne. De plus, ces murs servent d’habitat anthropique à des espèces animales et végétales dites endémiques et prioritaires comme l’amphibien "Spélerpès de Strinati", le reptile "Phyllodactyle d’Europe", la fleur "Nivéole de Nice", ou encore les chiroptères.

Soutenue financièrement par les Fonds européens agricoles de développement rural (Feader) et l’État, la Communauté de la Riviera française (CARF), en partenariat avec la commune de Castellar, a naturellement choisi ce site pour l’organisation d’une journée d’apprentissage dédiée à la technique de rénovation des murs en pierres sèches. Serge Toscan, murailler professionnel de grande expérience, œuvre à la transmission d’un savoir-faire en perdition. "Ce métier était tombé dans l’oubli. Mais depuis que l’art de la construction en pierres sèches a été reconnu patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO, les gens ont retrouvé un intérêt à la pierre."

Photo S.P..

Favoriser cette ressource naturelle

Ce samedi 23 septembre, la formation a réuni différents publics, allant des jeunes couples à la fibre écologique qui préfèrent la pierre au béton aux amoureux de la nature. "Pour construire un mur en pierre sèche, pas besoin de béton, de ferraillage, de sable, seulement de la pierre. Sa durée de vie, son esthétique, sa facilité à être réparé et sa qualité drainante n’ont nul égal aux murs bétonnés", assurait Serge Toscan.

La mission du murailler est simple, apprendre à monter un mur en pierres sèches en une journée. La matinée a été consacrée à l’apprentissage des différentes techniques de construction, suivie par la pratique jusqu’en fin d’après-midi. "Un mur est un puzzle. Il faut savoir mettre la bonne pierre au bon endroit. C’est un travail minutieux qui demande de la patience. Toutefois, un mur bien construit est garanti d’une vie éternelle", concluait le formateur.

À travers ce savoir-faire ancestral, la CARF souhaite favoriser des constructions réalisées avec une ressource naturelle trouvée sur place. Les murs ainsi restaurés pérennisent un patrimoine paysager témoignant d’une agriculture respectueuse des ressources naturelles et facilitant le traînage des eaux de pluie.