Monaco
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Quelques jours après ses frères et sœurs, un 67e bébé tortue a éclos sur une plage de Saint-Cyr-sur-Mer

Le 26 septembre, au petit matin, le 67e bébé tortue est sorti de sa coquille pour rejoindre la mer depuis une plage de Saint-Cyr. Il rejoint ainsi la harde de ses frères et sœurs nés quelques jours plus tôt.

La nouvelle née est le 67e tortillon de la ponte à rejoindre la grande bleue. Photo DR Marie-Jo Noulin

Et une de plus! Dans la nuit de lundi à mardi, aux alentours de 5h30 du matin, une nouvelle petite tortue a réussi à rejoindre la grande bleue.

La nouvelle née a mis une demi-heure pour parcourir les 13 mètres la séparant de la mer Méditerranée. Voulait-elle profiter au maximum du sable saint-cyrien? Sans doute, puisque ses frères et sœurs avaient effectué la traversée en seulement quelques minutes.

Désormais, ils sont 67 tortillons depuis ce nid à voguer dans la Méditerranée. Pour rappel, la "maman" tortue caouanne était venue pondre dans la soirée du 16 juillet, entraînant une émulation dans toute la cité balnéaire, qui ne vivait qu’en attente de l’heureux événement.

Au 46e jour d’incubation, un "chemin de retour à la mer" avait été mis en place, avec une surveillance humaine 24h/24 assurée par plus de 70 bénévoles volontaires.

Et ce travail a porté ses fruits. Le 20 septembre, 62 tortillons ont gagné la mer, sous les regards émerveillés et les acclamations des spectateurs.

Le 23 septembre au matin, trois nouveaux tortillons ont suivi la même route, avant qu’un nouveau se joigne à la fête le 24 septembre pendant la nuit. Le nouveau venu est donc le 67e à sortir de sa coquille.

Dans quelques jours, viendra la fin de l’émergence. Les restes du nid (coquilles vides, embryons non développés, œufs non fécondés) seront alors analysés par Sidonie Catteau, coordinatrice pour les Alpes-Maritimes et le Var du réseau RTMMF (Réseau tortues marines de Méditerranée française) et cheffe de projet Tortue Marine de l’Association Marineland, pour enrichir les connaissances sur ces épisodes de ponte peu documentés sur nos côtes méditerranéennes françaises, mais qui auront su animer notre été.