Monaco
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

On a rencontré Anaïs, 31 ans, une fermière passionnée à Touët-sur-Var

"J’aime les chèvres, mes grands-parents fermiers m’ont inspirée." Anaïs Faitot est une fermière audacieuse et intrépide qui vise l’excellence. Installée en face du village de Touët-sur-Var au lieudit Gamagnan, la jeune femme, en reconversion professionnelle, a pris le temps de penser avec lucidité à son installation.

BTS de production animale en main, elle part comme jeune fille au pair en Grande-Bretagne avant de revenir, en 2013, dans la vallée du Var. Emplois à l’hôpital, à La Poste, "cela m’a permis d’autofinancer mon installation".

De l’herbe et des huiles essentielles

À 31 ans, cette maman de deux enfants en bas âge travaille aujourd’hui seule dans sa ferme. Mariée à Brad, chef de ligne aux abattoirs de Puget-Théniers, elle complète ses revenus fermiers grâce à un emploi de caissière le soir au cinéma de Nice Lingostière.

Investie avec passion auprès de ses bêtes, Anaïs produit du fromage de chèvre "dont le lait est coûteux car elles sont nourries en pleine nature d’herbe, avec du foin en complément, et soignées aux huiles essentielles".

En charge de "30 chèvres et 6 chevrettes pour le renouvellement", l’éleveuse a pour objectif de monter jusqu’à 50-60 chèvres avec une sélection propre des bêtes.

Et ne s’interdit pas de diversifier son exploitation en imaginant introduire des petites vaches laitières, la Bretonne pie noire, en référence aux origines de sa famille, notamment de sa maman Gwen.

Vente du mercredi au samedi au village

Toutes les variétés de fromage sont produites à la ferme d’Anaïs: frais, demi-sec, sec, un carré cendré et surtout le fameux "trou du curé" connu pour son rapprochement avec le trou présent à l’intérieur de l’église en haut du village et qui dévoile une cascade souterraine aboutissant au bas du village.

Ils sont vendus directement au village, sur la place, du mercredi au samedi de 7h à 13h. Une Amap "Ecocinelle" les commercialise également, certains restaurateurs les proposent.

L'eau, le loup: les défis relevés

La ferme est un site sanctuarisé où les animaux, reçoivent soins, attention et sont au calme, les visites étant interdites.

Mais comme partout, la problématique de l’eau ou la présence du loup sont à prendre en compte. Ce que la trentenaire fait sans problème. "Trois chiens veillent sur l’élevage. La protection contre le loup est nécessaire car la cohabitation est inévitable et le loup a parfaitement sa place. Il faut disposer dignement d’une défense intelligente." Quant à la sécheresse, Anaïs a appris à devoir y faire face.

L’eau provient du vallon des Moulinières. Les tuyaux nécessitent parfois des journées entières de réparations. Le gel et le froid peuvent imposer le déplacement de bidons de 20 litres depuis Auvare. "Maintenant, je connais le poids de l’eau", a-t-elle dit à son père, Christophe.