Monaco
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

"Nous devons être un lieu de divertissement global": on a rencontré le nouveau directeur du Casino Barrière à Menton

Aurait-il piqué le bleu de ses yeux à la mer qu’il contemple depuis ces dix dernières années sur le parvis du Casino Barrière de Saint-Raphaël? Cette même mer, comme une ligne de vie, Hilario Aznar l’a retrouvé aujourd’hui à Menton où l’établissement de jeux, dont il va prendre la direction, donne une vue imprenable sur la Grande Bleue. Une contemplation qui invite à la rétrospection.

De son poste de stagiaire au casino de Saint-Raphaël, puis directeur financier à Chamonix, et Briançon en qualité de directeur d’exploitation. Vient ensuite l’opportunité "d’ouvrir" le Casino Barrière de Leucate dans l’Aude en tant que directeur général.

Et en 2013, l’apogée: la possibilité de revenir en terres raphaëloises pour diriger l’établissement de ses débuts. Un poste qu’il a assumé ces dix dernières années. De quoi boucler la boucle? Pas tout à fait.

"Un enthousiasme qui pousse à la création"

Le quinquagénaire est toujours en recherche de challenge. Il a lui-même postulé pour remplacer Geoffrey D’Hier, en partance pour le Casino Barrière de Cannes. Hilario Aznar prendra officiellement ses fonctions en novembre à Menton. "L’établissement est magnifique, confie-t-il au centre de celui-ci. Cette grande salle, cette vision sur la mer qui donne l’impression d’être sur un bateau… On ne peut qu’être fier de diriger un endroit comme ça. Geoffrey D’Hier a commencé ce projet d’en faire un lieu incontournable et très implanté localement. Je vais rester dans la même lignée. Pour le casino, ma vision c’est que nous devons être un lieu de divertissement global. Un endroit où on aime passer du temps. Ici, beaucoup de choses se font. La Summer Party, la saison culturelle, le gala de MMA… Pourquoi arrêter ce qui fonctionne?! Pour ce qui est de la suite, je suis en train de rencontrer les équipes donc les idées viendront plus tard. Les gens ici sont très motivés. Cela procure un enthousiasme qui pousse à la création. Et je suis sûr que nous allons créer des belles choses car notre clientèle d’avant Covid est en train de revenir."

Une période trouble durant laquelle Hilario Aznar a erré seul dans son établissement varois, sans aucun client, à écouter "les machines chanter."

Bientôt des ruches sur le toit?

"Lors du premier confinement en mars 2020, nous étions en plein milieu de vastes travaux. Le casino était vide et en chantier, c’était une atmosphère bizarre. Lors du second confinement, plus souple au niveau des restrictions, nous n’avions pas les clients mais les travaux ont pu se poursuivre. On a même fini plus rapidement que prévu", se rappelle-t-il.

Aujourd’hui, l’attention se porte sur la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) où il sera question pour le casino de faire un travail sur la gestion de l’énergie et des déchets et toutes autres démarches en faveur de l’environnement. Hilario Aznar, en son temps à Saint-Raphaël, avait pérennisé l’installation de ruches sur le toit de l’établissement. "Les abeilles ont encore fait près de 20 kg de miel dernièrement. C’est tout à fait le genre de choses qui pourrait se faire ici. Il suffit qu’il y ait un jardin dans un rayon proche pour qu’elles puissent butiner. Je crois bien que c’est le cas ici." A suivre ...