Monaco
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Marcel Boiteux, l'ancien président d'EDF, est décédé à 101 ans

"Le décès de Marcel Boiteux" est survenu "hier (mercredi) en fin de journée", a indiqué un porte-parole d'EDF à l'AFP.

Marcel Boiteux avait lancé quelques mois avant l'embargo pétrolier de l'Opep de 1973 contre les Etats-Unis le slogan "Tout nucléaire, tout électrique", avant que le second choc pétrolier de 1979 ne confirme son option.

"Un héritage à défendre. Merci", a réagi sur le réseau social X (ex-Twitter) la députée Renaissance des Hauts-de-Seine, par ailleurs ingénieure nucléaire, Maud Bregeon.

"Artisan d’un consensus national autour du nucléaire civil, cheville ouvrière du plan Messmer", le vaste programme de construction de centrales nucléaires annoncé en 1974, il incarnait "l'énergie à la Française", selon la députée.

Sous son impulsion, l'établissement allait, pendant plus de dix ans, mobiliser ses ressources techniques, financières et humaines pour tenir le pari nucléaire.

Mais Marcel Boiteux avait dû mener une très rude bataille contre les opposants à l'énergie nucléaire, et avait échappé de peu à un attentat - une bombe avait explosé à l'entrée de son domicile en 1977.

De brillants états de service pendant la Seconde Guerre mondiale

Marcel Boiteux, né le 9 mai 1922 à Niort (Deux-Sèvres), dans une famille protestante, était fils et petit-fils de normaliens. Normalien lui-même, diplômé de Sciences-Po et agrégé de mathématiques, il commence, après de brillants états de service pendant la Seconde Guerre mondiale, sa carrière en 1947 au Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Entré à EDF deux ans plus tard, il règne pendant neuf ans sur la direction des études économiques générales, avant de gravir les échelons de la hiérarchie: il est directeur général adjoint (1967), puis directeur général la même année, avant de prendre la présidence du conseil d'administration en 1979. Admis à faire valoir ses droits à la retraite en 1987, il devient président d'honneur d'EDF.

Elu en 1992 à l'Académie des sciences morales et politiques, Marcel Boiteux avait également présidé de nombreux organismes: Centre européen de l'entreprise publique (1982-85), Institut des hautes études scientifiques (IHES) (1985-1994), Conférence mondiale de l'Energie (1986-89), conseil d'administration de l'Institut Pasteur (1988-1994), Fondation EDF (1987-2001).

En 2008, il devenait membre du Comité d'orientation stratégique de la Fédération environnement durable (FED), association opposée à l'éolien.

Marcel Boiteux était Grand officier de la Légion d'honneur, Croix-de-guerre 39-45, commandeur de l'ordre du Mérite allemand.