Monaco
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

France - Nouvelle-Zélande: les Blacks avaient visé Penaud

Depuis deux semaines, après la rouste infligée par les Springboks à Twickenham (35-7), que n’a-t-on pas lu et entendu sur l’équipe néo-zélandaise? La pire génération de l’histoire serait promise à une fessée face aux Bleus de France, dans leur stade éponyme. Chauffé à blanc. Et le forfait de leur capitaine Sam Cane, blessé jeudi à l’entraînement et révélé quelques minutes avant le coup d’envoi, aurait pu finir de les déstabiliser.

Eh bien, il aura fallu attendre deux petites minutes pour se rendre compte que ces supputations n’étaient que balivernes. L’essai de Mark Telea, bien servi par la lumineuse passe au pied de Beauden Barrett, a mis en lumière une partie du plan tactique des All Blacks: contrer la "rush défense" des Français. Comment? En visant l’aile de Damian Penaud qui, en phase défensive, dézone régulièrement pour monter sur le deuxième centre et ainsi couper les extérieurs.

Copié-collé à la reprise

Déjà pris sur le premier essai de la rencontre (le plus rapide lors d’un match d’ouverture de la Coupe du monde), le néo-Bordelais a ensuite été débordé sur une passe sautée, toujours à destination du remuant Telea. Penaud dépassé, ligne de trois-quarts en souffrance à chaque remontée de balle adverse, le bateau français a sacrément tangué en première période. Et dès le retour des vestiaires, les hommes de Ian Foster activent la fonction copié-collé. Grande passe sautée du centre Ioane qui efface trois coéquipiers pour les bras de Telea, une nouvelle fois lancé dans le dos de Damian, tout penaud.

Heureusement, la révolte française a permis à l’ailier de montrer son talent et sa force de caractère. Elle a surtout permis au XV de France d’enfin lâcher les chevaux mais sans ça, le plan diabolique des All Blacks aurait précipité la chute des Bleus.