Monaco
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Coupe du monde du rugby: zoom sur Agustin Ormaechea, Burtila, Gorin, Gérard, les quatre gars du coin

Roumanie: Costel Burtila (pilier) et André Gorin (troisième ligne), RCHCC

Le RC Hyères-Carqueiranne-La Crau (Nationale) compte trois internationaux roumains dans ses rangs cette saison. Avec le forfait de Ionel Melinte, arrière-ailier et buteur attitré des Chênes (qui s’est luxé l’épaule en match de préparation), ils ne seront finalement que deux à participer à la Coupe du monde.

Pour le pilier droit Costel Burtila (32 ans, 1,85m, 120kg), c’est presque une surprise, car il a souvent fait le yoyo entre sélection et non-sélection, et ne compte au final que neuf capes. "Il a un parcours atypique, car il a toujours navigué dans le monde amateur (Cognac, Trélissac, Lavaur, Rodez, Ndlr), mais il a fait une belle carrière, précise son manager au RCHCC, Greg Le Corvec. Il bosse tout le temps, c’est un bon coéquipier, cette coupe du monde, c’est sa récompense."

André Gorin

Bien qu’absent de la première liste, c’est moins une surprise pour André Gorin (né Andréi Gorcioaia, mais qui a francisé son nom lorsqu’il a obtenu la nationalité française). À 35 ans, ce troisième ligne de devoir (1,92m, 115kg) a connu le Top 14 avec Bayonne et possède déjà 42sélections à son actif. "Je suis fier, c’est un très grand honneur pour moi de participer à cette Coupe du monde, avoue-t-il. C’est un magnifique challenge qui nous attend dans ce groupe très costaud, où il y a trois équipes classées dans les cinq meilleures du monde (Irlande, Écosse et Afrique du Sud). "

Tout le RCHCC va donc avoir ces prochaines semaines un œil du côté de Bordeaux, où est établi le camp de base de la sélection roumaine.

Agustin Ormaechea

Uruguay: Agustin Ormaechea (demi de mêlée, Stade Niçois)

Demi de mêlée du Stade niçois depuis 2020, Agustin Ormaechea va disputer sa troisième Coupe du monde après celles de 2015 et 2019.

Avec Los Teros (les vanneaux téro, oiseaux typiques d’Amérique du Sud), il évolue dans l’ombre de Santiago Arata. Il pourrait en sortir si le Castrais, victime d’une fracture du doigt et opéré en juillet, n’était pas à 100% pour les premiers matchs. Il a été ménagé pendant la préparation.

Ormaechea, natif de Montevideo, pèse par sa grinta. Trois-quarts centre dans sa jeunesse, il ne recule pas dans le combat. Plus qu’aux stratégies complexes et autres séquences vidéo, il se fie à son instinct sur le pré. S’il rêve de Pro D2 avec Nice, pensionnaire de Nationale, la sélection coule dans ses veines.

Une saga familiale. Son père Diego est le meilleur marqueur d’essais de l’histoire de l’équipe d’Uruguay (33), l’ancien sélectionneur (2001-03) et le plus vieux joueur à avoir marqué un essai et disputé un match de Coupe du monde. C’était en 1999 à 40 ans, 2 mois et une poignée de jours. Ses frères Juan Diego et Inaki ont également été internationaux à XV et à VII.

David Gérard

Portugal: David Gérard (coach adjoint, né à Toulon)

Toulonnais pur jus, l’ancien deuxième ligne n’imaginait être acteur de cette Coupe du monde. Il faut dire que la saison passée, il était encore manager de Montauban... Mais écarté fin 2022, c’est avec grande surprise que David Gérard a reçu un coup de fil de Patrice Lagisquet.

Sa mission? Devenir consultant pour la touche et les avants portugais. Désormais au chevet des "Lobos", pour sa toute première expérience de technicien au niveau international, l’ancien entraîneur de Béziers et de Lyon tentera de permettre au Portugal, pour le deuxième Mondial de son histoire, de créer la surprise. En arrachant un succès? Ce serait un véritable exploit.