Monaco
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Ce que l’on sait de la fusillade, suivie d’une course-poursuite, qui a fait deux blessés à Nice

Des coups de feu ont retenti ce vendredi après-midi dans la cité des Moulins à Nice avant que la police municipale ne retrouve deux victimes dans le secteur Vernier-Trachel.

Ch. P. et C.C.

Ce vendredi en fin d’après-midi, les policiers de la brigade criminelle de la Sûreté départementale s’affairaient autour d’une Clio blanche rue d’Autun à Nice. Ch. P.

Deux hommes, dont un originaire du Var, ont été blessés par balles et par arme blanche à Nice, ce vendredi en milieu d’après-midi, dans des circonstances encore floues.

Forces de l’ordre et secours se sont déployés en nombre dans le quartier Vernier-Trachel, dans le centre de Nice, guidés par les opérateurs du centre de supervision urbain.

Les tirs auraient retenti quelques minutes plus tôt dans le quartier des Moulins, à 8km plus à l’ouest. La voiture avec les deux blessés aurait emprunté la voie du tramway avant de s’engager sur la voie Mathis (voie rapide). Elle serait sortie rue Miollis, roulant parfois à contresens, avant de stopper rue d’Autun. Un équipage de la police municipale a pris le véhicule en filature.

Deux hommes, sans doute à bout de forces, ont été retrouvés peu avant 17 heures, à hauteur du 21, rue de Dijon et rue de Villeneuve, tous deux blessés par des projectiles de petit calibre, de type 22 long rifle. L’un d’eux aurait été atteint au thorax et au bras par trois balles. Il a été médicalisé par le SMUR. Son état était qualifié de sérieux sans que son pronostic vital ne soit engagé.

L’autre, âgé d’une vingtaine d’années, est plus légèrement blessé à une jambe. Il a été évacué par les sapeurs-pompiers vers l’hôpital Pasteur 2 sous escorte policière.

Les enquêteurs de la brigade criminelle de la sûreté départementale ont procédé aux constatations avant de passer le relais à leurs collègues de la police judiciaire.

Deux scènes distinctes étaient figées. L’une rue d’Autun avec une Clio blanche de location immatriculée en Haute-Loire. L’autre rue de Villeneuve, à l’entrée du tunnel de la gare, voie qui permet de passer sous la voie ferrée pour aller en direction de la promenade des Anglais.

Retour des CRS aux Moulins ce samedi

Le maire, Christian Estrosi, qui est venu sur place évaluer la situation, a précisé qu’un policier municipal avait effectué un garrot sur l’un des blessés qui perdait beaucoup de sang. "Il appartient à la justice et à la police d’éclaircir le mobile de ces violences qui se sont déroulées aux Moulins et non pas au centre-ville comme certains l’ont prétendu", a souligné le premier magistrat.

L’hypothèse la plus vraisemblable, que le maire n’a pas voulu confirmer, est une lutte entre bandes rivales autour d’un point de deal.

"J’ai reçu l’assurance qu’une compagnie de CRS reviendrait aux Moulins 24 heures sur 24 dès samedi", a affirmé le maire.

Fin mai déjà, une voiture avait fini sur le flanc à la Bornala, à la suite d’une fusillade dans le quartier des Moulins.