Monaco
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Au moins deux morts dans la fusillade de l'hôpital de Rotterdam

Un homme armé et en tenue de combat a ouvert le feu dans un appartement de la ville néerlandaise puis a fait irruption dans un centre médical voisin. Des feux se sont déclarés dans les deux endroits mais ont pu être éteints.

"Les deux fusillades à Rotterdam ont fait des morts. Nous informerons d'abord la famille et les proches et nous donnerons davantage d'explications plus tard", a déclaré la police de la ville dans un communiqué sur X (ex Twitter).

Des unités d'élite de la police ont fait irruption dans l'hôpital de la ville néerlandaise à la recherche du suspect de 32 ans, armé d'une arme de poing, ont indiqué les autorités. Le motif de l'attaque reste inconnu, a indiqué l'agence de presse locale ANP, citant la police.

L'homme est soupçonné d'être l'unique auteur des coups de feu et il n'y a pas eu de deuxième tireur, a indiqué la police.

Des images sur place ont montré des personnes sortant de l'hôpital, y compris des médecins et des patients, tandis que des policiers en gilets pare-balles y pénétraient.

Des hélicoptères de la police survolaient les lieux. Des médecins en blouse blanche ont transporté les patients sur des civières et des fauteuils roulants.

La police avait déclaré plus tôt que le suspect portait des vêtements "de combat", qu'il était grand, avec des cheveux noirs et qu'il portait un sac à dos.

"Il y a d'abord eu une fusillade au quatrième étage. Quatre ou cinq coups de feu ont été tirés. Puis un cocktail Molotov a été lancé dans le centre éducatif", a déclaré un étudiant en médecine cité par la chaine de télevision RTL sans donner son nom.

"Il y a eu beaucoup de panique et de cris... Je n'ai entendu aucun coup de feu, juste la panique", a déclaré un autre témoin oculaire, cité par la chaîne publique NOS.

Rotterdam est souvent le théâtre de fusillades généralement attribuées à des règlements de compte entre gangs de drogue rivaux.

Les autorités devraient prochainement tenir une conférence de presse pour donner plus de détails.

En 2019, trois personnes ont été abattues dans un tramway à Utrecht, déclenchant une vaste chasse à l'homme. En 2011, le pays a été sous le choc lorsque Tristan van der Vlis, 24 ans, a tué six personnes et en a blessé 10 autres dans un centre commercial bondé.