Monaco
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Après les tirs aux Moulins, les deux blessés interpellés dans le centre-ville de Nice ont été placés en garde à vue

Leur admission à l’hôpital ne leur a pas épargné un placement en garde à vue. Les deux hommes stoppés par la police dans l’hypercentre de Nice, ce vendredi après-midi, sont actuellement entendus par la police judiciaire de Nice. Ils avaient pris la fuite après avoir été blessés par balles et par arme blanche, dans le quartier des Moulins, à l’ouest de la ville.

"à la suite de ces tirs, un véhicule a pris la fuite. Deux personnes qui se trouvaient à l’intérieur ont été interpellés et hospitalisées. L’objet de l’enquête est de déterminer les circonstances des tirs et de leurs blessures", indique le parquet de Nice. Pas question d’en dire plus à ce stade.

L’un des deux hommes interpellés a été placé en garde à vue dès vendredi soir, l’autre ce samedi matin. Leurs gardes à vue seront vraisemblablement prolongées, prévient le parquet. Elles devraient ainsi s’étirer sur tout le week-end.

Renforts policiers

D’ici là, les policiers niçois devaient recevoir du renfort. Ce samedi, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a confirmé sur X (ex-Twitter) l’arrivée d’une compagnie de CRS, annoncée la veille par le maire Christian Estrosi. "Sur mon instruction, la CRS8 arrivera à Nice dans les prochaines heures pour effectuer des missions de sécurisation et de lutte contre la drogue, en particulier dans le quartier des Moulins. Nous restons pleinement mobilisés pour la sécurité des Niçois."

Une voiture qui prend la fuite après des tirs dans le quartier des Moulins: ce scénario rappelle une scène similaire à Nice, le 31 mai dernier. Celle-ci s’était conclue par un spectaculaire accident avenue de la Bornala. Mais pour le parquet, il serait "extrêmement prématuré" de lier les faits de vendredi, là encore, à une fusillade sur fond de guerre des points de deal.