Monaco
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

À Monaco, venez assister à cette conférence sur la généalogie pour prévenir les maladies héréditaires

Ce combo peut s’avérer salvateur même s’il reste encore méconnu. Aujourd’hui, la généalogie et l’oncogénétique constituent un attelage indispensable à la compréhension des cancers héréditaires et d’autres maladies. Un constat acquis et travaillé dans le milieu médical.

Le Cercle généalogique et héraldique de la Principauté de Monaco (CGHPM), créé le 8 mars 2018, l’a aussi compris. Pour preuve, dès ses débuts, l’intégration dans son équipe de Nancy Novena, psychogénéalogiste. Elle sera présente à la conférence de ce mercredi à côté du docteur Aurélie Ginot-Hourmilougue, médecin radiothérapeute, oncologue et généticienne à l’hôpital Princesse Grace de Monaco, qui animera la conférence.

En organisant cette rencontre, le Cercle souhaite mettre en lumière la relation entre la santé et la généalogie. Et la faire comprendre. En amont, la spécialiste a accepté d’apporter un éclairage sur le sujet.

Quelle aide précise peut apporter la généalogie dans l’oncogénétique?

Dans l’oncogénétique, on trace les antécédents en termes de cancer, notamment. Nous recherchons les mutations dans les familles. C’est important dans la guérison et la compréhension. Seulement, lorsque nous sommes en rendez-vous, nous sommes très souvent confrontés à de nombreux patients qui ne connaissent pas leurs antécédents familiaux. Ainsi la généalogie, dans son essence même, peut aider. En outre, en retraçant l’arbre, nous avons aussi quelques surprises. Notamment avec des périodes où parfois on ne connaissait pas vraiment les parents des enfants ou encore les frères et les sœurs. La généalogie peut apporter des informations plus précises dans les filiations. Des informations qui restent essentielles dans la guérison.

Ce qui se passe dans les familles s’avère-t-il indispensable pour avancer en profondeur?

C’est pour nous essentiel et c’est en cela que le travail généalogique s’avère précieux à nos yeux. Nous envoyons systématiquement un courrier à tous nos patients avant toute consultation afin qu’ils retracent leur généalogie en remontant aux grands-parents. Nous n’allons pas au-delà actuellement. Et avec ce travail en amont, nous avons régulièrement des patients qui ne savent pas ce qui s’est passé dans la famille. Ou alors vaguement, avec des on-dit ou il parait que... C’est en cela que la généalogie est importante. Grâce à elle et au travail que nous entamons avec les familles, nous avons des informations plus précises et nous avançons.

Avec la généalogie, nous parlons donc aussi d’ADN et de patrimoine génétique...

Tout à fait, nous parlons de notre capital génétique qui peut être transmis ou pas. Le gène de la maladie peut être transmis ou pas. Il peut sauter une génération. C’est donc important de savoir qui a été touché et qui ne l’a pas été. Connaître son arbre nous apporte un véritable éclairage. Vous pouvez ne pas avoir la maladie mais avoir, en revanche, une chance sur deux de la transmettre à vos enfants... Nous n’avons pas tous la même place dans la famille. Connaître d’où l’on vient permet de préparer l’avenir et de protéger par exemple les descendants.

Savoir+

Conférence, ouverte à tous et gratuite, ce mercredi à 15 heures, A Casa d’I Soci.