France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Covid-19 : Combien de temps durera l'urgence sanitaire ?

L'épidémie se redresse. Partout en Europe, les États constatent une augmentation de la pollutionCovid-19, et la France ne doit pas y perdre. Depuis mars, le nombre de cas positifs a de nouveau augmenté en France, avec une moyenne de 44 000 nouveaux cas par jour sur les sept derniers jours. Cette situation s'explique par la diminution de la protection apportée par l'infection ou l'administration du vaccin au fil du temps et l'émergence de nouveaux mutants, BA.4 et BA.5.

Face à cettenouvelle reprise épidémique, le gouvernement risque de se retrouver bientôt impuissant. En effet, une urgence sanitaire dans laquelle des mesures exceptionnelles peuvent être prises pour contrer l'épidémie prendra fin le 31 juillet. Grâce à ce statut, les cadres pourraient décider de restreindre les déplacements, l'accès à certaines installations, et instaurer un confinement ou un couvre-feu, comme dans certains départements et régions d'outre-mer récents... Ce texte permettait également d'imposer un carnet de vaccination ou de santé.

Proposition reportée

L'urgence sanitaire, introduite pour la première fois le 23 mars 2020, a été reportée à plusieurs reprises par la suite. Ce dernier est celui prévu par la loi du 10 novembre 2021. A cette époque, le gouvernement estimait que les conditions sanitaires incertaines et le potentiel d'émergence de nouvelles variantes justifiaient une vigilance accrue. Pourtant, ce texte montre que la France est dans une"transition de rupture d'urgence sanitaire".

Pour faire face à la nouvelle épidémie de juin 2022, le gouvernement a prévu de présenter un nouveau texte en conseil des ministres mercredi 22 juin. Finalement, la proposition a été repoussée, notamment en raison de la défaite aux élections législatives de Brigitte Bourguignon. Cela la laisse du ministère de la Santé.

Le gouvernement a "arrêté d'agir"

Dès lors, si le contenu des futurs textes reste flou, a déclaré la porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire lors de la réunion ministérielle du 8 juin. Plus tard, il a déclaré qu'il n'en parlerait plus . Etat d'urgence oucarnet de vaccination. Selon elle, legouvernement « ne présentera pas de textes qui prolongent tous les mécanismes de crise existants. Il est important pour nous de pouvoir intervenir si la santé évolue après le 31 juillet. Olivia Grégoire a ainsi mentionné« Freiner Contre-mesures", mais n'a pas eu besoin d'en spécifier. Présenté avec le texte

, Emmanuel Macrondoit passer devant le parlementet le Sénat, qui ne sont pas à la majorité absolue. Le sénateur écologiste parisien Bernard Jomier s'est montré très critique le 22 juin estimant que le gouvernement s'était"arrêté"en première ligne du Covid. Pour lui, il faut prévoir"des mesures pour gérer les menaces sanitaires de droit commun, des mesures pour éviter les arrangements exceptionnels".