Cameroon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Tensions entre le président Tshisekedi et l’Église catholique congolaise à l’approche des élections générales

Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, a exprimé ses préoccupations concernant une “dérive” observée au sein de l’Église catholique congolaise. Lors d’un discours prononcé le 25 juin 2023 depuis son bastion électoral du Kasaï-Oriental, le chef de l’État a réagi au réquisitoire sévère émis par les évêques congolais à l’encontre de sa gouvernance et du processus électoral, à moins de six mois des élections générales en RDC.

Dans son allocution, le président Tshisekedi a dénoncé les tensions grandissantes entre le pouvoir et la plus importante confession religieuse du pays. Il a qualifié cette situation de “dérive” dangereuse, notamment en cette année électorale cruciale, soulignant l’importance pour l’Église d’être au cœur du village et aux côtés de tous les Congolais. Toutefois, il a exprimé sa ferme opposition à toute forme de dérive susceptible de diviser la nation congolaise, affirmant qu’il ne tolérerait jamais une telle situation.

Parallèlement, le président a réaffirmé sa détermination à renforcer les relations avec l’Église et à soutenir son rôle dans la société congolaise. Il a également réitéré son engagement à pacifier le pays et à maintenir son unité. Tout en rejetant les menaces et les intimidations, il a averti qu’il ne reculerait pas devant les obstacles qui pourraient mettre en danger la sécurité et la stabilité du pays, peu importe les critiques qui pourraient lui être adressées, que ce soit concernant les droits de l’homme ou les privations de liberté. Le président Tshisekedi a conclu en affirmant qu’il était et resterait un fervent défenseur de la démocratie, insensible aux leçons qui pourraient lui être données.