Cameroon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Sommet Russie-Afrique : Poutine s’engage à fournir gratuitement des céréales à six pays africains en quête de sécurité alimentaire

Le deuxième sommet Russie-Afrique a débuté à Saint-Pétersbourg ce 27 juillet 2023, réunissant une vingtaine de chefs d’État et de gouvernements africains. Parmi les sujets cruciaux abordés, la sécurité alimentaire de l’Afrique a été mis en avant suite à la fin d’un accord permettant l’exportation de céréales ukrainiennes via la mer Noire. Dans ce contexte, Vladimir Poutine, président russe, a annoncé lors de son discours d’ouverture, son intention de fournir gratuitement des céréales à six pays africains, notamment le Burkina Faso, la Centrafrique et le Mali, qui en ont le plus besoin.

Des céréales gratuites pour le Burkina, la Centrafrique et le Mali ?

Vladimir Poutine a précisé les modalités de cette aide attendue par de nombreux pays africains. Il a affirmé que la Russie était en mesure de remplacer les céréales ukrainiennes à destination de l’Afrique, soit sur une base commerciale, soit sous la forme d’une aide gratuite aux pays les plus nécessiteux. Avec une récolte record attendue cette année, le chef de l’État russe a annoncé la livraison de 25 000 à 50 000 tonnes de céréales gratuitement, dans les trois à quatre prochains mois, au Burkina Faso, au Zimbabwe, au Mali, à la Somalie, à la République centrafricaine et à l’Érythrée. Cette première livraison vise à soutenir ces pays alliés, particulièrement touchés par la hausse des prix des céréales.

« La suspension dans l’approvisionnement des céréales risque d’affecter notre partenariat »

Malgré cette annonce, les dirigeants africains restent prudents quant à l’impact de cette suspension dans l’approvisionnement des céréales sur le partenariat avec la Russie. Azali Assoumani, président comorien et actuel détenteur de la présidence tournante de l’Union africaine, a exprimé ses inquiétudes à la tribune. Pour lui, l’approvisionnement en céréales est essentiel, voire vital pour l’Afrique, et sa suspension pourrait compromettre le partenariat entre l’Afrique et la Russie. Les dons ciblés de céréales offerts par la Russie pourraient également servir de levier diplomatique et susciter des faveurs politiques dans la région.