Cameroon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Rentrée Scolaire au Cameroun : Les Consommateurs Sous l’Étau de l’Inflation

Au Cameroun, près de 6 millions d’élèves du primaire et du secondaire retrouvent le chemin de l’école ce lundi 4 septembre, couvrant ainsi les dix régions du pays. Cette rentrée scolaire est marquée par un phénomène préoccupant : l’inflation. Dès les premiers instants, les consommateurs sont confrontés à une augmentation des prix des fournitures scolaires et des denrées alimentaires. Cette situation suscite des critiques acerbes de la part de la Ligue camerounaise des consommateurs.

Des Pressions Économiques sur les Consommateurs

À moins de 24 heures de la reprise des cours, une librairie située dans le quartier d’Etoudi, à proximité du palais présidentiel, voit affluer des clients, dont certains ont été contraints d’attendre leur salaire pour effectuer leurs achats. Les pressions financières se font sentir, et la nécessité d’acheter des fournitures scolaires à la dernière minute ne fait qu’aggraver la situation.

Des Marchés Marqués par la Flambée des Prix

Le marché Mokolo, le plus populaire de Yaoundé, est pris d’assaut par des parents à la recherche de fournitures et d’accessoires pour leurs enfants. Les prix, cependant, ont grimpé en flèche, et les clients expriment leur frustration. Une dame s’indigne du fait que les commerçants profitent de la veille de la rentrée pour augmenter les prix, notamment ceux des chaussures noires, essentielles pour l’uniforme scolaire.

L’Inflation Touche Également les Denrées Alimentaires

Ceux qui cherchent à acheter des denrées alimentaires sont également confrontés à des hausses de prix par rapport aux années précédentes. Par exemple, la tomate, qui se vendait à 4 000 francs CFA, atteint désormais 7 000 francs CFA. Cette situation rend la vie plus difficile pour de nombreuses familles, notamment en ce qui concerne le coût du poisson, qui a également augmenté de manière significative.

Le Gouvernement tente d’Atténuer l’Impact de l’Inflation

Face à la hausse des prix, le gouvernement camerounais a mis en place des foires de ventes promotionnelles où les fournitures scolaires et les produits de première nécessité sont vendus à des tarifs inférieurs à ceux du marché. Cependant, cette mesure est critiquée par Delors Magellan Kamseu Kamgaing, président de la Ligue camerounaise des consommateurs, qui estime que le manque de communication a entravé l’efficacité de ces campagnes. En fin de compte, la hausse des prix de ces produits continue de peser sur le budget des ménages, impactant le panier de la ménagère.

Selon l’Institut national de la statistique, le taux d’inflation au Cameroun est passé de 3,5% à 7,3% entre mai 2022 et mai 2023, marquant ainsi la plus forte progression sur une année. La situation économique préoccupante continue de susciter des inquiétudes parmi les citoyens alors qu’ils se préparent pour la rentrée scolaire.