Cameroon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Remaniement du commandement militaire au Burkina Faso suite aux attaques récentes

Le président de la transition nomme de nouveaux commandants pour renforcer la sécurité au Burkina Faso

Le capitaine Ibrahim Traoré, président de la transition burkinabè, a récemment annoncé des changements majeurs au sein du commandement militaire. Selon des décrets datant du 30 juin dernier, le capitaine Traoré a nommé cinq nouveaux commandants à la tête des brigades d’intervention rapide (BIR) numéro 8, 9, 10, 11 et 12. Ces brigades, composées exclusivement de capitaines, ont été mises en place pour intervenir rapidement en cas de menace contre l’intégrité du territoire et pour assurer la sécurité des convois logistiques importants.

En plus de ces changements au sein des BIR, d’autres officiers ont été promus à des postes clés. Les chefs de corps du 34ème régiment interarmes, du bataillon des transmissions stratégiques des armées, ainsi que des 23ème et 33ème régiments d’infanterie commando ont tous été remplacés par de nouveaux officiers. De plus, le commandant Aboubacar Koanda a été nommé directeur central des systèmes d’information et de la cyberdéfense, tandis que le lieutenant-colonel Aristide Célestin Camara prend la tête du génie militaire.

Ces nominations interviennent à la suite d’une série d’attaques contre les forces armées et les supplétifs civils la semaine dernière, au cours desquelles de nombreux soldats et “volontaires pour la défense de la patrie” ont perdu la vie. Le remaniement du commandement militaire est une mesure visant à renforcer la sécurité et à prévenir de futures attaques. Le président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré, souhaite ainsi assurer la stabilité et l’intégrité du pays dans ces moments difficiles.