Cameroon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Le Cameroun veut renforcer la coopération militaire avec l’Egypte et l’Algérie

Le gouvernement camerounais a déposé deux projets de loi y relatifs au Parlement. Ces textes sont en examen à la session ordinaire en cours à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Le Cameroun est sur le point d’élargir de manière formelle son champ de coopération militaire. Après la signature des accords militaires avec des partenaires traditionnels comme la Chine, les Etats-Unis, la France, la Grande Bretagne ou la Russie, le pays se rapproche des deux premières puissances militaires d’Afrique. Pour cela, le gouvernement sollicite l’autorisation du Parlement en vue de la ratification par le chef de l’Etat de deux accords de défense.

Le premier concerne la coopération militaire avec la République algérienne démocratique et populaire, 2è puissance militaire d’Afrique. Cet accord conclu depuis 10 ans et renouvelable par tacite reconduction, envisage de renforcer la coopération militaire entre les deux Etats sur plusieurs axes. Ce sont entre autres l’établissement et le maintien des contacts entre les ministères en charge de la défense, la lutte contre le terrorisme, l’échange d’expériences et d’informations d’intérêt mutuel, la formation, l’acquisition des équipements militaires, d’armes, la santé militaire ou encore la géographie militaire. Signé le 31 juillet 2022 à Alger, l’accord a déjà permis au Cameroun de bénéficier des stages de perfectionnement pour des dizaines d’officiers et sous-officiers.

Le second accord est lié à la coopération militaire avec l’Egypt. Le pays est classé première puissance militaire du continent africain en 2023 par Global Fire Power index. Signé le 11 octobre 2022, le document est d’une validité de trois ans. Il prévoit au profit des deux parties, la formation militaire, les services logistiques, l’échange d’experts, les renseignements militaires, les systèmes électroniques d’information et de communication, la médecine militaire, l’industrie militaire entre autres. Dans le cadre de cet accord, les Camerounais ont déjà bénéficié des formations de courte durée de la partie égyptienne. Cette dernière a pris part au défilé du 20 mai 2023 à Yaoundé, en vertu de cet engagement.

Une fois les deux projets de loi adoptés au Parlement et promulgués par le chef de l’Etat, les actes portant ratification ne tarderont plus.