Cameroon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

La Camerounaise Jacqueline Nkembe Adiaba, la nouvelle présidente de la Cosumaf prend fonction

Jacqueline Nkembe Adiaba la nouvelle présidente de la Commission de surveillance du marché de l’Afrique centrale (Cosumaf) a été installée ce 16 juin 2023 dans ses fonctions à Libreville au Gabon. Elle a été nommée lors de la 15e session ordinaire de la Cemac, le 16 mars dernier à Yaoundé au Cameroun, pour un mandat de 5 ans non renouvelable.

La Camerounaise succède au Tchadien Nagoum Yamassoum arrivé en fin de mandat, et devient la première femme à occuper le fauteuil de présidente depuis la création de la Cosumaf en 2001. Titulaire d’un diplôme d’études approfondies (DEA) en monnaie, banque et finance, celle qui cumule une trentaine d’années d’expérience internationale dans la finance est également un haut cadre de l’institution sous-régionale.

En effet, avant d’être portée à cette haute fonction, la banquière chevronnée Jacqueline Nkembe Adiaba a occupé le poste de directrice de cabinet du Président sortant de la Cosumaf, après avoir occupé les fonctions de directrice du marché, des acteurs et des systèmes d’information à la Bvmac (Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale) entre 2014 et 2018. Elle a également été directrice des marchés et du développement des opérations à la Douala Stock Exchange entre 2002 et 2014 et de directrice des grandes entreprises à la Société Générale Cameroun entre 1990 et 2002.

Missions

Une riche carrière dans le secteur financier de la Cemac qui est un atout dont elle devra se servir pour piloter les projets en cours au sein de cette importante institution de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC) au cours des cinq prochaines années. Elle devra selon Jean-Baptiste Ondaye, ministre de l’Économie et des Finances du Congo et président du comité ministériel de l’UMAC, aller dans la continuité de son prédécesseur et poursuivre avec le processus de fusion et d’opérationnalisation du marché financier de la CEMAC qui demeure une priorité. « C’est pourquoi je vous encourage à accélérer ce processus jusqu’à son terme afin d’assurer des financements conséquents et harmonieux de nos économies. À ce titre, au nombre des priorités de votre feuille de route figurent l’introduction en Bourse de la quinzaine d’entreprises publiques proposées par les États de la sous-région et le parachèvement du corpus réglementaire qui organise le fonctionnement des différents produits et entités de l’écosystème du marché financier régional », a précisé Jean-Baptiste Ondaye. Par ailleurs, elle devra travailler avec son équipe pour vulgariser les activités du marché financier sous régional auprès du grand public afin de susciter son intérêt et son adhésion.

Des missions dont la Camerounaise de 56 ans espère accomplir avec succès. « Je me réjouis à la perspective de donner une nouvelle impulsion aux réformes en cours et d’accélérer le déploiement des stratégies et priorités institutionnelles en matière de régulation et supervision du marché financier. Notre avenir dépend de la récolte de nos travaux, des chantiers et défis qu’attend l’envol du marché financier », a-t-elle affirmé.

Et pour mener à bien ces missions, elle devra compter sur son équipe en l’occurrence le nouveau secrétaire général de la Commission, l’Équato-Guinéen Salvador Mangue Ayingono, qui a également été installé dans ses fonctions ce 16 juin 2023.

Rappelons que le Tchadien Nagoum Yamassoum est arrivé à la tête de la Cosumaf en 2017 avec pour mission principale d’unifier les deux marchés financiers coexistant dans la Cemac. À savoir la Cosumaf et la Commission des marchés financiers (CMF). Une mission qui a été accomplie.

Sandrine Gaingne