Cameroon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Egypte : Al-Sissi appelle à une aide financière massive pour l’Afrique face à la pandémie et au changement climatique

Le Président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi estime que le continent africain a besoin de plus de 400 milliards de dollars par an pour assurer son développement, moderniser l’infrastructure et lutter contre les conséquences de la pandémie du Covid-19. Selon lui, les économies des pays africains nécessitent 200 milliards de dollars par an pour leur développement durable. De plus, l’ONU estime que les pays d’Afrique ont besoin de 144 milliards de dollars par an pour résister aux impacts négatifs de la pandémie et de 108 milliards de dollars par an pour moderniser leur infrastructure.

Dans son discours lors de l’assemblée du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), le Président Al-Sissi a souligné les “défis inédits” auxquels le monde entier, et plus particulièrement les pays africains, sont confrontés. Les impacts négatifs de la pandémie du Covid-19, la crise russo-ukrainienne et les tensions internationales ont perturbé les chaînes d’approvisionnement mondiales et provoqué une hausse de l’inflation. De plus, le changement climatique aggrave les sécheresses, la désertification et entraîne une baisse de la production agricole, ce qui affecte principalement les pays en voie de développement.

Face à ces défis, l’Afrique a besoin de solutions financières permettant de réaliser des projets prioritaires dans les domaines du changement climatique et du développement durable. Le Président Al-Sissi a suggéré la création d’un fonds spécial dédié à la fourniture du financement nécessaire pour compenser les dettes des pays affectés négativement par la sécheresse et d’autres catastrophes. Il a également appelé les institutions multilatérales à revoir les critères et les conditions d’accès aux prêts pour les pays à revenu intermédiaire, compte tenu de l’escalade des taux d’intérêt et de l’endettement, qui ont un impact négatif sur les budgets de ces pays.

Les 58es Assemblées annuelles du Conseil des gouverneurs de la Banque africaine de développement et les 49es Assemblées annuelles du Conseil des gouverneurs du Fonds africain de développement se tiennent du 22 au 26 mai. Les dirigeants africains réunis à Charm el-Cheikh ont pour objectif de soutenir l’Afrique afin qu’elle puisse résister aux chocs financiers et construire des économies résilientes face au changement climatique.