Cameroon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Cameroun : la BAD approuve la stratégie de développement 2023-2028 dans deux domaines

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement a approuvé récemment le Document de stratégie pays (DSP) 2023-2028 pour le Cameroun.

Le document publié le 20 juillet année courante se focalise sur deux domaines prioritaires : le développement des infrastructures pour la promotion de l’agro-industrie et ; le renforcement du capital humain et la gouvernance, en vue de l’amélioration du cadre institutionnel et des affaires.

Le secteur privé a été identifié comme acteur clé des projets financés par la Banque, en vue d’accompagner les efforts du gouvernement. De même, la priorité est accordée aux régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et de l’Est, pour favoriser un développement local plus rapide tout en visant l’intégration régionale.

Le DSP vise également à soutenir les mécanismes d’appui à la transition à l’emploi, et le renforcement de la qualité des programmes d’emploi dans les régions prioritaires, en particulier pour les jeunes et les femmes.

« L’atteinte de ces objectifs permettra notamment d’accroître la production agricole ainsi que la transformation des produits agricoles. Elle contribuera en outre, côté transport, à améliorer le linéaire de routes pour faciliter l’accès aux zones de production, de transformation et aux marchés », souligne le document de la Banque africaine de développement.

Quelques résultats spécifiques attendus au terme de la mise en œuvre du DSP projettent une augmentation de la production de riz (de 0,5 à 1 million de tonnes) ; de bétail (de 13 à 15,5 millions de têtes) ; de la transformation de bétail en viande (de 52% à 60%) ; de noix de palme en huile (de 9% à 20%). Il est également annoncé, une hausse du nombre de jeunes et de femmes, dotés de compétences employables (de 0 à 10 000) ; et une augmentation de nouvelles petites et moyennes entreprises créées par des jeunes et des femmes (de 0 à 500), y compris dans les métiers verts.

« Nous nous réjouissons du changement de paradigme observé dans ce nouveau Document de stratégie pays de la Banque qui est en réalité une réponse forte aux orientations de la Stratégie nationale de développement (SND30) et aux conjonctures actuelles de souveraineté économique, et de sécurité alimentaire » a indiqué Alamine Ousmane Mey, ministre camerounais de l’Économie, de la planification et de l’aménagement du territoire.