Cameroon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Cameroun-Extrême-Nord : huit personnes tuées

Les victimes sont des pêcheurs et commerçants qui exerçaient dans la localité de Darak, autour du Lac Tchad.

Des hommes armés sont entrés dans la localité le 2 août dernier pour percevoir les taxes imposées aux pécheurs sur l’activité de pêche sur les îles autour du Lac. Selon plusieurs sources interrogées par des médias locaux ou émettant dans les environs, des assaillants seraient des éléments du groupe djihadiste Boko-Haram qui sévit dans la région de l’Extrême-Nord depuis plusieurs années. S’opposant à l’exigence de verser les taxes, ils ont subi la barbarie des terroristes au lendemain de l’enlèvement du chef de village Nigué dans le même arrondissement, informe le quotidien L’œil du Sahel.

Selon Radio France internationale, cinq personnes qui ont été tuées le 3 août dans une série d’attaques dans l’arrondissement de Darak, département du Logone et Chari. Quatre sont des pêcheurs enlevés sur l’île de Kofia et le dernier a été enlevé avec une dizaine de personnes à Darak. La même source rapporte que les habitants de la localité crient à l’insécurité, abandonnés à leur sort par les autorités. Les assaillants s’en prennent aux pêcheurs depuis. Ils les arrêtent, égorgent certains pour les intimider et les autres partent porter la nouvelle de la terreur des villages, a confié le maire de la commune de Darak Ali Ramat à RFI.

Depuis quelques jours, la secte islamiste Boko-Haram multiplie de nouvelles incursions dans l’Extrême-Nord en général et dans la localité de Darak en particulier.