Cameroon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Au Kenya, le premier sommet africain sur le climat adopte la «Déclaration de Nairobi»

William Ruto

Le président du Kenya, William Ruto (au centre), prononce son discours de clôture du premier sommet africain sur le climat, l’Africa Climate Summit, à Nairobi, le 6 septembre 2023. AFP

L’Africa Climate Summit 2023 a abouti à un moment historique pour l’action climatique africaine, avec l’adoption de la “Déclaration de Nairobi”. Ce document crucial vise à unir les voix du continent pour lutter contre le changement climatique, en mettant en avant des solutions durables et des engagements concrets.

La “Déclaration de Nairobi” énonce clairement l’engagement de l’Afrique à jouer un rôle central dans la lutte contre le changement climatique. Les dirigeants africains reconnaissent le potentiel du continent pour développer les énergies renouvelables, promouvoir l’agriculture durable et encourager les industries vertes. Cette déclaration souligne également l’importance du financement international pour soutenir ces efforts.

Contextuellement, cette déclaration est née de la présidence du Kenya, un pays qui a montré l’exemple en matière de transition verte en Afrique. Elle appelle à des investissements accrus dans les énergies renouvelables. Le sommet a généré un engagement financier significatif, notamment 23 milliards de dollars, dont une contribution notable des Émirats arabes unis. Cette déclaration revendique également une taxe carbone mondiale et la création de droits de tirage spéciaux du FMI pour le climat.

Les perspectives pour l’Afrique en matière de climat sont désormais plus ambitieuses. Les États africains demandent un financement accessible pour leur transition énergétique et leur adaptation au changement climatique. Un rapport récent de l’Agence internationale de l’énergie souligne le besoin critique d’investissements dans le secteur énergétique en Afrique. Les défis incluent la réduction du coût du capital, la promotion des énergies renouvelables et la gestion des risques pour attirer davantage d’investissements durables.

Enfin, la “Déclaration de Nairobi” met en lumière les enjeux liés à l’accès à l’électricité et à des modes de cuisson propres pour des millions d’Africains. Elle aborde également la préservation des forêts du bassin du Congo en tant que puits de carbone et de biodiversité. Les océans et leurs ressources minérales sont également mentionnés. Cette déclaration a été adoptée unanimement lors de l’Africa Climate Summit 2023, marquant un pas décisif dans la lutte climatique en Afrique.